Lost in my cocoland

Everthing about me ...serie, drama, musique, cinema ....

12 avril 2009

forever the moment.

Film coréen de Lim Soon-Rye.

1199445896362

année de sortie : 2008.

37559018375590183755901837559018

Cast :

Moon So-ri dans le rôle de Han Mi-Sook.
Kim Jeong-eun  dans le rôle de Kim Hye-kyeongHye-kyeong.
Kim Ji-young dans le rôle de Song Jeong-ran.
Eom Tae-woongTae-woong dans le rôle de Ahn Seung-pilSeung-pil.
Jo Eun-ji dans le rôle de Oh Soo-hee.

L'histoire :

A moins d'un an des jeux Olympiques d'Athènes, la Corée comme chaque pays désire remporter le plus de médaille d'or possible. Le staff de l'équipe féminine de Handball veut par cette occasion retrouver leur prestige et leur hégémonie sur ce sport ( la coréen était championne aux jeux de 1988 de 1992).Pour cela, l'équipe formée se compose d'ancienne joueuses ayant connu la gloire en 1988 et 1992 qui sont ensuite tombées dans l'oubli comme Mi Sook et Hye-KyeongHye-Kyeong et des jeunes recrues qui veulent s'affirmer et connaître à leur tour la victoire. Forever the moment retrace l'ascension de l'équipe féminine coréenne tout en faisait connaître ses femmes.

forever_the_moment_03

L'avis :

Énorme succès critique (élu meilleur film en Coréen en 2008 au Blue Dragon Awards) et commercial, Forever the moment est mon dernier coup de coeur. Alors, il serait très réducteur de résumer ce film au sport car FTM ne traite pas du handball mais de ses femmes qui y jouent. C'est quoi la différence ? La différence est que ce film humanise le sport, et qu'il traite d'une véritable histoire humaine. Le film recherche constamment à humaniser ses antihéroines, femmes de tout les jours qui le temps d'un mois vont entrer dans la lumière et porter voir supporter les couleurs de leur pays. Alors oui, c'est patriotique, mais cela n'est pas omniprésent. De plus, la plupart des films le sont ( dans spiderman, on voit toujours des drapeaux américains etc ). Ce qui m'a plu et qui pour moi est l'un est atout du film, c'est les portraits de femme qu'il dresse. FTM montre les joies, comme la forte amitié qui se crée dans l'équipe et le respect qu'elles s'accordent entre elle, et les difficultés que rencontrent ses femmes.Elles sont bien souvent obligées de jongler avec leur enfants, leur maris pas toujours compréhensifs, leur emplois et les entrainements. La plupart des joueuses ont un emploi car elle ne possèdent pas de sponsors voir même dans le pire des cas, elles ne peuvent pas s'entraîner faute d'avoir un club. FTM montre très bien les différentes rivalités qu'ils peuvent exister au sein d'une équipe : rivalité entre ses femmes,  avec entraîneur et enfin avec l'administration.

forever_the_moment_05

On apprend dans le film, que le handball reste un sport peu connu, et donc peu rentable, donc ceci explique pourquoi, certaines joueuses sont une situation fragilisée ou précaire. Le public et les médias les soutiennent seulement dans les grandes occasions qui se résument aux Jeux (et encore quand les résultats sont là). Cette critique s'applique à tous les pays, avant cette année, je n'avais jamais entendu de la lutte.

J'ai énormément apprécié l'ensemble du Cast. Les actrices dont Moon So-ri  en tête sont magistrales, elles donnent vie à leur personnages, elles sont crédibles et d'un naturel.  Dans le cast, j'ai reconnu la goal qui a joué dans  Fantasy couple, elle interprétait la fille toute joyeuse, un peu simplette qui volait et aimait tout le monde. Là, je l'ai trouvé, encore très bien, un peu fragile physiquement pour jouer la goal ( car il faut voir le goal et les joueuses des équipes adversaires, des armoires à glace !). Et bien sur Eom Tae-woongTae-woong, toujours aussi beau bon acteur. Au début, il a un peu le mauvais rôle, un brin prétentieux, vexant mais il ne faut jamais se fier à sa première impression. Chaque personnage prend sa place, on apprend à les connaître et on s'attache énormement à cette équipe. C'est le but du film d'un coté.

forever_the_moment_3

La réalisatrice, a réussi et je ne sais pas comment, à rendre les scènes de handball crédibles et passionantes. On a dans le film, deux scènes à proprement dit de "sport"  L'apogée du film est atteint dans cette 2ème scène.Elle représente la quintessence du le stress, la tension, la sportivité, et la solidarité. C'est beau, c'est époustouflant ! Je n'aurais jamais cru pouvoir ressentir autant de chose avec une scène de sport. Celle-ci est aussi bien réalisée que celles filmées dans série Friday night lights qui a reussi l'exploit à rendre intéressant le football americain et là encore le traitement de l'histoire est le même, on s'intéresse à ceux qui vont le sport et non au sport lui même. Pour l'anecdote, l'équipe coréenne s'est retrouvée en demi finale d'athenes contre les françaises. L'image que la réalisatrice à de nous, est assez surprenante. Elles sont blondes, baraquées. Elles ressemblent presque à des armoires à glace, quasi bestiale et pas sympatiques, of course. Cependant c'est toujours sympa d'entendre un " Allez vas- y Nathalie !"

Le défaut que je reproche au film, c'est qu'a un moment, FTM tente dangereusement vers la dramatisation avec la mari de  Mi-Sook , elle est exagérée et surtout superficielle, c'est too much. Le film m'a vraiment pas besoin de ça mais c'est typique des productions coréennes. Cependant le film garde sa fraîcheur, et l'ensemble forme un film juste, humain et  cohérent.

forever_the_moment_02

FTM rend un bel hommage à ses sportives,à ses femmes qui ont fait vibrer leur pays et ont également vécu leur " Our Finest hour". Une réussite.

Posté par lostincocoland à 17:37 - Film asiatique . - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire