Lost in my cocoland

Everthing about me ...serie, drama, musique, cinema ....

21 mai 2009

Northanger Abbey ITV 2007.

Northanger Abbey réalisé par Jon Jones.

3755901837559018375590183755901837559018

24pmn3m

D'après l'oeuvre de Jane Austen.

Cast :

Felicity Jones dans le rôle de Catherine Morland.

J.J Feild dans le rôle de Henry Tilney.

Carey Mulligan dans le rôle de Isabella Thorpe.

William Beck dans le rôle de John Thorpe.

Catherine Walker dans le rôle de Eleanor Tilney.

Liam Cunningham dans le rôle du Général Tilney.

L'histoire,

La jeune et innocente Catherine Morland vit à la campagne dans un monde imaginaire nourri de romans Gothiques. Elle est invitée à séjourner à Bath, ville thermale prisée par la bourgeoisie, pour faire son apprentissage du monde. Catherine rencontre l'hypocrite Isabella Thorpe, l'impétueux John Thorpe et le charmant Henry Tilney. Le temps passe, et elle pense de plus en plus à Henry. Un jour, le Général Tilney emmène Catherine visiter leur vieille demeure, Northanger Abbey...

source KobaFilms vidéo.

Northanger_Abbey_jane_austen_715327_1024_576

L'avis,

Cette adaptation de Northanger Abbey fait partie d'une tritype consacrée à l'auteur Jane Austen sur la chaîne ITV : avec Persuasion ( très bonne adaptation) et Mansfield Park avec Billie Piper (Doctor Who, Journal intime d'une Call Girl) qui est la moins réussite.

NA est une excellente adaptation, elle doit une grande partie de sa réussite au scénario de Andrew Davies. Il avait déjà fait ses preuves sur Emma et le cultissime Orgueil et Préjugés (avec Colin Firth et Jennifer Ehle), reconnue comme l'adaptation la plus réussite du roman, se qui est vrai même si j'apprécie aussi mais dans une moindre mesure la version avec Keira Knightley.

Cette adaptation est à la fois délicieuse, enthousiasmante et très drôle !

Northanger_Abbey_jane_austen_715469_1024_576

Tout d'abord, j'ai adoré les touches de modernité, dans la réalisation  surtout dans les fantasmes de Catherine, par exemple.  L'esthétique joue parfaitement avec l'imaginerie gothique, que se soit dans les costumes ( la fameuse chemise de nuit blanche à dentelle), la brume, l'abbey et la musique. Ces rêves sont habilement introduit dans le film, on voit l'impact des lectures de Catherine dans ses rêves mais également dans la vie réelle et ses conséquences. Ces rêves résultants de l'imagination débordante de Catherine, évoque en parti  le début de l'éveille sexuelle : c'est drôle sans être ridicule ou absurde. La fameuse scène de la baignoire est très sexy.

On voit également une certaine satire de la société, tout est régit par des règles, tout est codifié. Chacun à son rang et doit si tenir. Cependant cette si bien-pensante société, regorge de requins, de menteurs, de profiteurs. NA nous montre ce monde de faux semblant à travers les yeux de la candide Catherine. Isabelle Thorpe en est l'une des meilleurs représentations. Une scène que j'ai adoré, c'est la toute première sortie officielle de Catherine et de ses tuteurs Mr and Mme Allen à Bath. D'habitude dans les films d'époques, les jeunes filles arrivent sans encombre, comme si on attendait leur arrivée. Ici, Catherine et Mme Allen se retrouvent piétiner, recherchant à se faire une petite place dans la foule et puis on voit des petits pervers qui profitent de ses contacts pour en profiter, ça m'a fait pensé au soirée ou on sort  danser et que des garçons en profite pour se coller un peu beaucoup trop près tout en se bataillant pour trouver une place sur la piste.  Dans NA, on ironise également sur tout le protocole pour être introduite à quelqu'un. Les interventions d'Henry Tilney sont un délice, très ironique, très drôles ! Charming !  Le film nous montre aussi, le contraste entre l'éducation des filles et des garçons : on voit bien le décalage dans le vie d'un couple : Mme Allen est son adoration pour les mousselines  Catherine et ses lectures, ces activités contrastent avec les préoccupations de Mr Allen par exemple. Ce contraste est très bien montré dans Pride and prejudice. L'histoire est vraiment bien conté, on ne s'ennuie pas une minute : le réalisateur a trouvé le juste équilibre entre l'humour, l'émotion, et la romance. Le film se regarde très facilement, le rendu est fluide et très très agréable.

Northanger_Abbey_jane_austen_715602_1024_576

Le casting est une réussite, Felicity Jones campe une formidable Catherine Morland. Elle nous dépeint une Catherine naïve certes mais pas seulement, elle apporte beaucoup de sensibilité, de naturelle et de candeur à son personnage, sans être exaspérante. En plus, je la trouve très jolie, elle a un visage mutin qui va parfaitement au personnage.

Carey Mulligan (vu dans Doctor Who) incarne à la perfection la provocante Isabella, une peste dans tout sa splendeur. Le personnage apporte beaucoup de piquant à l'histoire même si on envie de lui donner quelques gifles. Les interprètes d'Eleanor, Mr and Mme Allen (très austinien ) sont tous bien rendus. Mme Allen est très drôle (malgré elle) quand elle parle de ses fameuses mousselines et de Henry Tilney  "he understands muslin". A croire qu'une personne se définit par sa connaissance de la mousseline.

Je finis par JJ field qui est juste Parfait ! Je suis tombée sous le charme du personnage et de son interpréte. Les deux sont liés d'un coté. JJ field incarne The gentleman : j'adore son air taquin et moqueur quand il s'adresse à Catherine (surtout au début), j'adore également son air boudeur quand il croit que Catherine préfère la compagnie de John Thorpe, et oui c'est que monsieur est un peu Jaloux mais pas trop rancunier. Les premières scènes de danse sont un délice,  on a droit a des dialogues très drôles et moqueur Henry Tilney qui voit souvent juste. Et puis, pour ne rien gâcher, il est très séduisant avec son regard malicieux  (cette phrase fait très comptine), et ses sourires (charming charming, je vous le dis !). Il montre très bien son attachement pour cette chère catherine. Il y a une belle alchimie entre JJ Field et Felicity Jones, leur couple est très mignon sans être mièvre, la scène de la déclaration en est la preuve. Cette scène est l'une de mes préférées.

Northanger_Abbey_jane_austen_715350_1024_576

Le décors naturel de l'abbaye de northanger est monumentale, gothique  lugubre par moment : terrifiante à souhait. Il me semble que l'abbaye est aussi celle qui sert de décors dans l'adaptation de Jane Eyre ( de la BBC). Les jardins y sont magnifiques, j'avais envie de faire une petite promenade ou de courir les cheveux dans le vent . Il y a juste les décors de Bath qui laisse à désirer, ils ont été reconstitué en studio (coût de production oblige), et c'est un peu dommage de voir les personnages marchés dans les même rues. Les costumes sont très beaux, Catherine porte de bien belle mousseline (à part une robe jaune moutarde, mais cette couleur n'aide personne ) ! Les jeunes filles de l'époque étaient élégantes tout comme les jeunes hommes. La musique est aussi très bien, dès le générique on remarque l'ambiance gothique et  romantique du livre et du film.

Il y a bien sur quelques défauts, la fin est trop abrupte, on dirait que le réalisateur avait un train a prendre et hop, je règle l'épilogue en deux secondes.

Northanger_Abbey_jane_austen_715362_1024_576

Pour conclure, Northanger Abbey est un excellent divertissement, j'ai été agréablement surprise par cette adaptation et je me lasse pas de la regarder. Un petit bijou ! J'ai envie de relire le livre et même de découvre les fameux Les Mystères d'Udolphe ou le Moine d'Ann Radcliffe. Je vous le conseille vivement !

Posté par lostincocoland à 15:11 - à l'heure anglaise. - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire