Lost in my cocoland

Everthing about me ...serie, drama, musique, cinema ....

29 juin 2009

Being Human.

Being Human.

Saison 1 :  6 épisodes de 56 min + pilot 1.0

Diffusion sur BBC3 en janvier 2009.

being_human

40806808408068084080680840806808

Cast :

Russell Tovey dans le rôle de George.

Lenora Crichlow dans le rôle d'Annie.

Aidan Turner dans le rôle de  Michell.

Annabel Scholey dans le rôle de Lauren.

Gregg Chillin dans le rôle d'Owen.

L'histoire :

Le beau Mitchell est un homme de ménage dans un hôpital, où son timide ami geek George y est quant à lui brancardier. Tous deux aimeraient aller en ville et traîner avec d'autres personnes, mais un petit problème s'oppose à leurs désirs : Mitchell est un vampire, et George un loup-garou ! Les deux jeunes hommes se rapprochent de leurs rêves lorsqu'ils emménagent ensemble et passent leurs soirées devant la télévision, dans leur canapé, bière à la main, comme les autres hommes de leur âge. Malheureusement, ils n'avait pas compté sur la présence d'Annie, le fantôme de la locataire précédente ! Ce trio surnaturel a une chose en commun : un désir désespéré d'être humain.

Source allociné.

bh1

L'avis :

Encore une série anglaise qui m'a fortement surprise. L'histoire même de Being Human est improbable, une première version du pilot est diffusé au début de l'année 2008 sur la chaîne BBC 3. Cet épisode a rencontré son public qui pendant l'année qui a suivi la diffusion, une pétition est lancée par les fan sur le net pour réclamer une suite aux aventures de nos trois roomates. Les fans ont réussi a convaincre les dirigeants de la  BBC3,  de produire une serie d'épisode qui  va donc répondre aux questions posées dans le pilot. 

Le créateur de la série Toby Whithouse annonce qu'il y aura plusieurs changements dans la casting, le seul personnage du trio qui revient dans la série est  Russell Tovey alias allons- y allonzo (les fans de doctor who me comprendrons, ou pas ). Lenora Crichlow remplace son ancienne interprète Andrea Riseborough dans le rôle du fantôme Annie et Aidans Turner reprend le rôle interprétait par Guy Flanagan. Des seconds rôles sont également modifier, comme celui de Lauren et de Herrick. Le producteur explique ces changements pour donner une ambiance moins sombre et gothique à la série, cela concerne essentiellement le personnage de Michell. Pour ne pas être gênée par ces changements, ou pour ne pas faire de comparaison entre les différentes versions des personnages, j'ai décidé de commencé mon visionnage par le pilote 2.0. Puis, j'ai regardé par curiosité le premier pilot mais seulement à la fin du visionnage de la première saison. Je peux vous dire que les deux versions sont agréables et que le changement de casting est réussi.

beinghuman_ep3_1483

J'ai toujours adoré regarder les séries, livres films qui traitent des vampires, des loup-garou. En ce moment, j'ai de quoi assouvir mes envies télévisuelles vampiriques car je crois que le sujet est redevenu à la mode, on frise presque l'overdose : entre True Blood ( je regarde mais j'ai du mal à croché), le Bulldozer Twilight  ( Lu et Vu, mais c'est un peu niais pour moi.), sans compter mes visionnages d'Angel et de Buffy. Il y a vraiment du lard et du cochon entre des vampires sans canines pointus, le vampire amoureux de Sookie la serveuse, sans oublier le vampire qui se fait des mèches blondes (ah True blood) ! La série Being Human est ma petite chouchoute des nouveautés citées plus haut. Mais pourquoiiiiiii?

beinghuman_ep4_0032

Ce qui m'a plu, c'est les personnages. Ils me sont devenus attachants, et profondément touchants. George sort rapidement du lot sans écraser ces collègues, il apporte beaucoup d'humour, je retiens la scène de la première transformation ou il essaye de trouver un endroit isolé dans la forêt, et malheureusement, ce soir là, on a l'impression que les habitants de Bristol se sont donnés rendez-vous dans cette forêt. J'ai ri, à faire travailler mes ados, à voir ce pauvre George courir partout. Il a ce côté décalé que j'affectionne tant et puis l'acteur à une bouille particulière, mi enfant-mi adulte. En plus, ce pauvre Russel Tovey, se retrouve à chaque épisode nu, c'est devenu un rituel à force! Je ne vous parle même pas de son accent. L'arc d'Annie est bien menée surtout la seconde partie, j'avais peur qu'elle reste trop enfermé et puis elle découvre la vérité sur son meurtre et là je peux vous dire que ça deviens très intéressant. Elle va utiliser son statut de fantôme pour venger sa mort, j'adore les moments ou on l'a voit s'entraîner à hanter son meurtrier, on voit bien qu'être un esprit vengeur c'est pas naturel. Rien que l'idée est géniale, il fallait y penser. L'ambiance roomates est bien exploitée, il y a même un coté bon enfant dans cette collocation que j'apprécie beaucoup.

beinghuman_ep4_0179 

Le monde des vampires, ses codes, sa hiérarchie est celui qui est le plus exploité, rien de bien original, il y a la communauté qui se sert des humains pour se nourrir et  Michell qui refuse cette voie après avoir transformé sa petite amie Lauren dans un accès de liesse. Bien sur, cela n'est pas de tout repos surtout quand Lauren et l'un de ses anciens partenaires Herrick font tout pour le faire replonger. Michell est le personnage le plus complexe, on est toujours sur le corde raide, on sent qu'il veut s'en sortir, mais comme tout être humain, il lui arrive de rechuter. Certes, cela n'est pas nouveau mais ce n'est pas ennuyeux. Pour ne rien gâcher, l'interprète de Michell, Aidans Turner a un charme fou (regardez-le sourire !), il est très charismatique sans se forcer. Une anecdote qui m'a fait sourire, c'est que le lieu de regroupement des vampires se trouve dans une pompe funèbre. Ironie quand tu nous tiens. On s'aperçoit rapidement qu'il peut y avoir plusieurs degrés de lectures de cette série, un peu comme Buffy même si les séries non rien à voir.

beinghuman_ep3_1560

La majorité des seconds rôles sont bien choisi comme Herrick, pervers au possible ou Owen qui lui aussi en tient une sacrée couche dans la perversion, Gilbert (mon chouchou) un fantôme qui est resté bloqué dans les années 80 's ( au niveau vestimentaire, idéologique et musical), l'une des anciennes compagnes de Michell qui retrouve a l'hôpital, elle fait le constat amère du temps qui passe (elle a vieilli, lui pas ), la copine de George. Il y a juste le personnage de Lauren qui change d'avis  tout les épisodes, elle peut agacer mais j'aime la relation qu'elle entretient a Michell, c'est très malsain, elle le fait culpabiliser mais elle ne peut pas s'empêcher de venir le voir et sa conclusion est parfaite! Je regrette, cependant , que plusieurs et intéressants seconds rôles comme Gilbert sont trop rapidement expédier. C'est rare de découvrir des seconds rôles aussi riches et intéressants, cela m'aurait plu de les voir dans la suite des aventures.

beinghuman_ep3_1227

Ce qui change des séries traitant de ces sujets, c'est son ambiance naturelle, les effets spéciaux sont très peu utilisés. On les retrouve dans les longues transformations de George, je pense même qu'elles sont trop longues et c'est pas très agréable à regarder car notre pauvre George semble véritablement souffrir le martyr. Le résultat final est un peu raté, mais ce n'est pas très importante, vu que le série ne repose pas là dessus. Le fait que la série se déroule à Bristol renforce ce côté réaliste, de même que leur emploi. Nous sommes loin des lycéens torturés ( ok, la situation étudiante n'est pas réellement un emploi), des détectives privés. Le série décide de sortir des stéréotypes que l'on retrouve souvent des séries, films américains. C'est peut être un détail mais cela donne son originalité, et cela fait du bien de sortir des codes habituelles.

beinghuman_ep6_1426

Being Human possède une bande son génialissime, Shaz' a fait une excellente récapitulation dans son article. On retrouve Duffy, Johnny Cash, Bloc Party, The arctic Monkeys, The Eels, The Coral, Muse, Soft Cell etc ...

Je n'ai qu'une chose à dire pour finir : vivement la saison 2.

Posté par lostincocoland à 18:53 - à l'heure anglaise. - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire