Lost in my cocoland

Everthing about me ...serie, drama, musique, cinema ....

26 octobre 2009

Resurrection.

Resurrection.

paper04_1024

40806808408068084080680840806808

Kdrama en 24 épisodes.

Genre : Vengeance, Thriller, Drame.

Cast :

Uhm Tae Woong : Suh Ha-Eun et Yoo Shin- Hyuk.

Han Ji Min : Suh Eun-Ha.

So Yi Hyun : Lee Gang-Joo.

Ko Joo Woon : Jung Jin Woo.

Kim Gyu Chul : Choi Dong Chan.

vlcsnap_1592616

L'histoire : Suh Ha-eun est  âgé que de 7 ans quand il a perdu son père dans un "accident" de voiture. Ignorant tout de sa famille et séparé de son jumeau,  Yoo Shin-hyuk, il a été recueilli par Suh Jae-soo, qui l'a élevé comme son propre enfant.
Grandissant dans une famille modeste mais chaleureuse, Ha-Eun devient policier et c'est en enquêtant sur un prétendu suicide qu'il finit par découvrir l'existence de son jumeau. Allant contre les conseils de ses pairs, Ha-Eun s'implique de plus en plus dans son enquête et finit par se mettre en danger : il devient la cible d'un meurtrier bien décidé à le faire taire afin de ne pas faire ressurgir des affaires passées.
C'est dans ce contexte là qu'il renouent enfin les liens avec son jumeau qu'il n'avait pas vu depuis 20 ans mais leur retrouvailles est de courte durée
: l'assassin a qui il avait réussi à échapper retrouver sa trace et tue son frêre en le prenant pour lui.
Brisé, Ha-Eun décide alors d'endosser l'identité de son frêre afin de le venger et de découvrir le secret se cachant derrière la mort de son père.

Source Dorama par ookamiki.

vlcsnap_159396

L'avis :

Je pense avoir trop attendu pour rédiger mon article, il y a certains éléments du drama qui vont m'échapper. Ça m'apprendra, la prochaine fois, je posterai plus rapidement. Dans son ensemble, je garde un bon souvenir de Résurrection. C'était mon premier drama coréen dont le thème portait sur la vengeance. Chez les japonais, j'avais déjà vu les excellents Zeni Geba et Byakuyakou. Le drama repose sur les épaules de l'acteur Uhm Tae Woong, qui s'en sort haut la main, mais j'en parlerai un peu plus bas.

L'histoire peut apparaître too much, deux frères jumeaux sont séparés à la suite de l'assassinat de leur père. Trop jeune pour se souvenir l'un de l'autre, chacun poursuit sa petite vie jusqu'au moment ou l'une des enquêtes de Suh Ha-eun le mène à retrouver son jumeau. C'est sur, raconté comme çà, c'est pas très réaliste.  L'une des réussites du drama c'est de rendre l'histoire crédible (si, si, je vous jure !) car elle prend son temps de même en place son histoire et d'installer son intrigue. Et heureusement pour moi, car au début avec tous les personnages, les enfants, leurs parents, leur femme, ex femmes, j'étais perdue. Après avoir bien enregistré toutes les généalogies des familles, on comprend mieux les enjeux du drama. On distille progressivement les clés, les indices du plan ou pour être plus précise de la revanche de notre héros, pour retenir l'attention du spectateur. Il y a un côté très additive à la série. Le drama maintient également l'intérêt du spectateur grâce à de nombreux rebondissements, et a des retournements de situation plutôt bien maîtrisés qui s'accentuent vers la fin. La conclusion du drama est satisfaisante même si je l'avoue, j'aurais aimé une fin plus brutale pour Suh Ha-Eun. La boucle avec son frère et son père aurait été parfaitement bouclé. Je sais, je suis un monstre.

vlcsnap_355808

elle fait cette tête tout le drama, pauvre de nous ..

Le drama se concentre essentiellement sur la vengeance de Suh Ha-eun. Cependant les personnages secondaires ne sont pas en reste. Les personnage féminins sont presque tous intéressants et soigneusement intégrées à l'intrigues. Souvent dans les films avec ce genre d'intrigue, les personnages féminins servent de fer valoir au héros. Le drama ne tombe dans ce travers à part à une exception. L'exemple le plus marquant est Lee Gang-Joo, fille de ministre, elle essaye de se faire respecter par son travail, d'où son implication de sa quête de vérité dans l'affaire du décès du père des jumeaux. Au début, guidée voir manipulée par Suh Ha-eun, elle devient l'une des pièces maîtresses de la chute de son propre père. J'ai adoré ce personnage. La mère de Suh Ha-eun m'a également touché. Le drama fait la part belle aux méchants, Choi Dong Chan apporte beaucoup, il passe son temps à comploter, à torturer (enfin il donne l'ordre de la faire, Dong chan ne se salit pas les mains.), à être lâche. C'est le gendre idéale, heureusement qu'il est là car il apporte beaucoup de piquant. En plus, il m'a bien fait rire avec ses mimiques et ses grimaces. Dong Chan c'est le pourri dans toute sa splendeur même malade sur son fauteuil roulant, il est immonde. Par contre, si quelqu'un veut bien m'expliquer à quoi sert Jung Jin Woo, je suis prête à vous écoutez !

vlcsnap_150862

Par contre, les scénaristes aurait pu nous éviter la pseudo romance à forme carré (aka 4 personnages)  car elle ralentit le rythme du drama voir le plombe (j'aurais mis 5 étoiles sans cette intrigue exaspérante ). Cette romance se cristallise autour du personnage du Suh Eun-Ha, aka la cruche qui manche au ralenti. Son personnage est juste insupportable, elle sert a rien. Non seulement le personnage ne fait que pleurer, marcher au ralenti et encore je ne parlerai pas de la fois, ou elle reste planter comme une idiote sur la route (bon j'en parle comme même). En plus, les scénaristes pour aggraver son cas, on oublié de lui donner une personnalité. Dans mes souvenirs, marché au ralenti et présenter des idées moches pour un plan architecture, ne sont pas des traits de caractère. Je reconnais que ce n'est pas la faute de l'actrice Han Ji Min qui fait comme elle peut pour rendre le moins ridicule possible ses dialogues tout droit sortie d'un roman Harlequin. Pauvre Han Ji Min, tu n'as vraiment pas eu le beau rôle dans l'histoire, heureusement tu prouveras tes talents de comédienne dans Capital Scandal. Surtout qu'en face de cette pauvre Suh Eun-Ha, il y a la pétillante journaliste, Lee Gang-Joo. Son personnage est pleinement intégrer dans l'intrigue, je me disais que Suh Ha-Eun ne pouvait que craquer devant notre intrépide journaliste, surtout qu'il l'envoit comme même enquêter pour lui, le saligaud. Il a franchement aucun goût notre héros.

vlcsnap_182471

Je termine ma partie sur les personnages et les intrigues avec le charismatique Uhm Tae Woong. Il porte le drama sur ses épaules, il est convaincant tout le long du drama. Ce qu'il a vraiment reussi à faire, c'est de jouer deux personnages différents même s'il s'agit de jumeau. Au début du drama, on fait tout de suite la différence entre Suh Ha-Eun et Yoo Shin- Hyuk et cela n'est pas dû uniquement aux différences vestimentaires des jumeaux. Uhm Tae Woong joue sur les regards, les postures, leur maintient pour créer deux personnages. Et c'est vrai, qu'une petite coupe de cheveux, ça vous change un homme. Il faut le reconnaître Uhm Tae Woong  est un bel homme; se qui gâche rien. Après, la transformation du personnage de Suh Ha-Eun en Yoo Shin- Hyuk m'a un peu déçu. J'aurais aimé qu'elle soit plus dure. Son frère lui laisse une mine précieuse d'information dans son ordinateur, Suh Ha-Eun s'en sort presque trop facilement dans son nouvel environnement et aussi dans son nouvel emploi. Je trouve qu'il n' y a pas de transformation flagrante entre Suh Ha-Eun le sympathique flic et Suh Ha-Eun qui endosse et essaye de se faire passer pour frère. Cependant, il y a une véritable évolution du caractère de Suh Ha-Eun lui même, la colère, la haine qu'il supporte l'on changé. Il perd son côté juvénile, plein de vie pour incarner le masque de la vengeance. ( la phrase qui tue). Je sais pas si je suis très claire. Bien sûr, Suh Ha-Eun n'est pas tout seul, il est entouré de ses "partenaires ". J'ai adoré son acolyte qui mange toujours des pop cornes, c'est personnage très loyale, mystérieux voir énigmatique.

vlcsnap_162816

ah, les scènes de douche ...

Il y a quelque chose qui m'a vraiment surpris pendant le visionnage, c'est les scènes de "cuites". On en voit régulièrement dans les Kdramas mais là, il y en a vraiment beaucoup. Il y en une voir plusieurs dans chaque épisode. Et puis, tout le monde y passe, c'est chacun son tour, et oui y'a pas de jaloux comme ça. A force je m'amusais à deviner avant chaque épisode qui allait tituber en rentrant chez lui et qui bien sûr aura droit à une belle gueule de bois le lendemain. Je suis pas certaine qu'on pourrais voir ceci en France à une heure de grande écoute.

Je termine sur la bande son qui est très soignée. Les morceaux 'pop" sont sympathiques mais la grande réussite vient du score qui accompagne le drama. Elle correspond parfaitement à l'ambiance nerveuse. Le "Requiem" de résurrection est sublime. Ce score est l'un de mes préféré avec celui de the Devil.

vlcsnap_171691

Donc :

On regarde pour :

-Son intrigue principale soignée et bien construite.

-Des personnages complexes et les interprètes convaincants dont Uhm Tae Woong en tête.

-Sa bande son sublime.

-Les mimiques de Choi Dong Chane. Lui, je l'adore. 

On zappe :

- L'intrigue amoureuse ratée et inutile.

Mes chansons du moment :

   


MusicPlaylistRingtones
MySpace Playlist at MixPod.com

Posté par lostincocoland à 15:39 - Drama - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire