Lost in my cocoland

Everthing about me ...serie, drama, musique, cinema ....

25 octobre 2008

Robin Hood : Bilan saison 1.

Robin Hood (2006)

Robin_Hood_wall_robin_hood_162048_1024_768

La première saison est composée de 13 épisodes.

Cast:

Jonas Armstrong : Robin Hood, Lucy Griffiths : Marianne, Richard Armitage : Guy de Gisbourne, Keith Allen : le Sheriff, Gordon Kennedy : Jean, Sam Troughton : Much, Harry Lloyd : Will Scarlett, Joe Armstrong : Allan, Anjali Jay : Djaq.

untitledro

L'histoire :

Une vision  (très) moderne du mythe du seigneur de Locksley aka Robin Hood revenu avec son fidèle compagnon Much des croisades. Son retour sur ces terres ne se passe pas comme prévu, Locksley n'est plus l'ombre d'elle-même. Le nouveau shérif de Nottingham mène une politique assez personnelle, personnage sans scrupule qui dirige son royaume par le terreur tout en Taxant, Taxant et Taxant. Notre Robin est rapidement destitué de Locksley et il décide de partir en croisade contre le shérif et de Guy de Gisbourne. Ce dernier, acolyte du shérif ne semble pas être insensible au charme de la belle Marianne, se qui ne fait pas franchement plaisir à Robin et ni à Marianne elle-même. Robin Hood et sa bande de hors la loi sont bien décidés à d'aider les plus démunis tout en volant au riche.( ah la-la la fameuse phrase).

02hood600_1

Ce qui ne plaît pas à notre cher Sheriff qui est bien décidé à détruire la Robin band par tout les moyens (ah les pièges vicieux, foireux du shérif, je suis fan). Deux fronts s'affrontent entre manipulation, coup bas, ruse,des visites dans les cachots, tortures, de costumes armes techniques de combat anachroniques ... Mais qui à dit qu'au Moyen-âge on s'ennuyait ...

L'avis :

Dès les premières minutes, on entrevoit les ingrédients qui font la série à l'image de son héros, cette version de  Robin Hood est Moderne (avec énormement anachroniques, regardez les vêtements de Guy et surtout de Marianne), Jeune : à image d'une bonne partie du cast, Fun, oui c'est drôle certaines répliques font mouche grâce bien sur au formidable Shérif et à ses réaction les plus imprévisibles ou à Much qui est totalement en décalage avec la bande : On dépoussière un mythe, alors Robin Hood version 2006 c'est bien ou pas ?

robin_hood_1007

J'ai  presque déjà donné mon avis : Robin Hood c'est Uber cool. Pourtant au début, c'était mal partie, les premiers épisodes ne m'ont pas plu. Tout d'abord le traitement des personnages était franchement mauvais, c'était trop manichéen, niaiseux : les gentils étaient nian nian à souhait , Robin Hood (fort jeune ) me paraissait trop puérile et peu crédible pour un jeune homme de retour de croisade, Marianne m'agacée, le shérif faisait trop dans la shérif pas sympatique et  Guy faisait pot de fleur ( tout vêtu de cuir néannmois) surtout que Guy est joué pas Richard Armitage (il faut le voir dans l'adaptation "north ans south et vous comprendrais mes propos) et quand on a un acteur de cette envergure on lui donne de la consistance .

robin_hood_910

Progressivement au fil des épisodes, certains personnages s'affirment et prennent leur marque : Chaque personnage de la bande apporte son petit quelque chose : Djaq rejoint la bande et trouve instantement sa place (j'ai tout de suite accroché à son personnage) Much est l'un de mes personnage préféré grâce à son coté décalé, Will Scarlett c'est un peu la voix de la sagesse et en même temps le macgyver de la foret de Sherwood ( il vous ouvre toute les serrures ..je cherche encore comment !) Jean est un peu la figure paternelle de la bande. Marianne devient de plus en plus intéressante et attachante, se qu'elle dit sonne souvent juste et j'aime son évolution, son personnage montre bien les difficultées qu'une jeune femme pouvait rencontrer et son interprète joue très bien ( son personnage dans la série est son plus grand rôle ). Richard Armitage est formidable, il rend son Guy charismatique, on a du mal à le détester et on lui excuse tout, on sent que le personnage a du potentiel (un peu comme Marianne) mais le personnage reste toujours sous exploité et puis je suis fan de son fameux rictus. Le shérif est diaboliquement incontrôlable, il a souvent les meilleurs dialogues, scènes il en éclipse même Jonas Armstrong lors de leur confrontation : enfin quand le shérif lui envoit ses gardes. Et enfin pour notre héros, même si reste un peu lisse, j'apprécie quand on égratigne un peu le mythe comme quand il envoit ses principes à la poubelle. J'ai surtout adoré, quand on montre que ce cher Robin veux être aimé et que ses actions ne sont pas complètement désintéressés. Jonas Armstrong sans être incroyable, remplit son contrat même si les scènes dramatiques ne sont visiblement pas son fort. Le reste du cast est très bon avec une mention spéciale pour Keith Allen pour ces mimiques, et ces grimaces.

episode3_series2_04_470x313

Ce qui est assez marrant dans la série, c'est la touche moderne, que se soit dans les batailles, Marianne et son fameux coup droit (de l'épisode 13) certains combats et  flèches dont leur trajectoire semblent tout droit sortie d'un film de Zhang Yimou, les vêtements : Marianne porte des pantalons, Guy a un ensemble tout droit sortie de Matrix et j'en passe et des meilleurs. C'est ce qui fait un peu le charme de la série, on se demande que vont t-ils nous faire dans la prochain épisode. Sauf que dans un épisode, cette touche de moderne fait peu trop Too much (ep 10 et les femmes ninjas ) et c'est dommage car ça discrédite l'action. Mais à part dans cette épisode, le coté moderne revendiqué n'est pas grotesque et il devient même un atout.

robin_hood_719

La série fait la part belle à l'action avec ce coté bon enfant, avec les expéditions du hood band que j'apprécie de plus en plus : on ne compte plus le nombre de visite au cachot tout en restant discret. Les intrigues sans révolutionner le genre, arrive cependant à nous surprendre ( un des personnage meurt des le 4ème épisode, ou la très bonne réflexion sur la peur de l'inconnu comme les connaissances de Djaq ou les religion, croyances différentes des croisés ). Le duo infernal de shérif et de Guy est formidable, j'adore leur manigances, leur piège (faire de Much un seigneur c'était juste très bon), le triangle amoureux entre Guy/Marianne/Robin devient de plus en plus intense et passionnant, et puis les techniques pour de Guy pour charmer Marianne sont assez personnel, il en devient touchant dans ses Brutales maladresses et j'en viens à me demander se que Marianne trouve à Robin (bon c'est mon avis). Ce pauvre Guy est complètement aveugle quand il s'agit de Marianne. Dans certains épisodes, on évite pas les bon sentiments mais c'est le mythe qui veut cela.

Robin Hood, sans révolutionner le genre, est une bon divertissement. La série après un début difficile devient de plus en plus intéressante, les personnages sont attachants et on souhaitent découvrir la suite de leur aventure. Alors pour la saison deux, j'espère qu'il y aura plus, de manipulation, de faux semblant, du shérif qui complote, de Guy indépendant et de Much . 14,5/20.

Posté par lostincocoland à 21:49 - à l'heure anglaise. - Commentaires [9] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire