Lost in my cocoland

Everthing about me ...serie, drama, musique, cinema ....

24 février 2010

Délocalisation.

The End is just the beginning ...

you_re_beautiful_234

Je voulais vous remercier pour vos conseils sur les interfaces pour mon nouveau blog. Comme, j'ai perdu dernièrement toutes mes données, j'ai décidé de repartir totalement à zéro. J'avoue, ça fait bizarre de reconstruire un nouvel espace à soi dans le monde de la blogosphère. Je tiens à remercier toutes les personnes qui sont venues sur mon humble blog. Je remercie également toutes les personnes qui ont commenté mes articles (shaz', Lynda, drama et eiga, Laik', mapenzi,  La vie n'est pas un drama et j'en oublie  ) et m'ont conseillé des drama, des groupes, des livres ...

Ohlalala, ça fait bien mélodramatique, bref..

Tout ça pour vous dire ...J'espère vous retrouver ici .Certains de mes articles ont eu droit à un relooking de l'extrême (surtout les premiers), c'était sincèrement pas ça. J'ai presque eu des crises urticaires en les relisant. Surtout n'hésitez pas, à venir, à faire des remarques, toutes les critiques sont bonnes à prendre...

Par contre, si quelqu'un possède les épisodes, les liens ou des informations  sur The return of Iljjimae, je suis preneuse. C'est les avantages d'avoir un bug informatique, on perd tous ses données et malheureusement comme un certain site vient d'ouvrir, ben j'ai pas eu le temps de reprendre tous les épisodes. Bref, c'est vraiment un sale temps pour les dramas coréens...

Allez, bye bye canalblog !

Posté par lostincocoland à 00:08 - divers - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 janvier 2010

Sorry, Sorry ...

Sorry, Sorry ...

                  

Je voulais juste vous prévénir que je rencontre quelques problèmes avec mon ordinateur et mon DDE,

pour faire simple, j'ai perdu presque 3 ans de travail, de photos, de dramas etc..

Ceci explique pourquoi, je n'étais pas très présente sur la oueb, et le manque cruel de mise à jour du blog.

Normalement si tout va bien, les fiches de I am Sam et de City Hall arriveront bientôt, ainsi que des nouvelles rubriques très spirituelles. Par contre, je ne sais pas si je vais rester sur la placeforme de canalblog qui commence sérieusement à m'agaçer, et montre actuellement des signes de fatigue, sans compter les problèmes qui me lasse lors de mes mises en page. Si vous avez des conseils sur vos interfaces, je suis preneuse. En tout cas, je tiens à vous souhaiter à tous une excellente année 2010, et encore merci pour tous vos visites et commentaires.

Posté par lostincocoland à 21:16 - divers - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

21 décembre 2009

You're Beautiful.

You're Beautiful ou comment j'ai presque perdu tout mon sens critique.

4067429623_7689b05f06_o

40806808408068084080680840806808

Kdrama de 16 épisodes.

Genre : Romance, Comédie.

Année de diffusion : 2009.

Cast :

Jang Geun Seok Khôlé : Hwang Tae Kyung.

Park Shin Hye : Go Mi Nam/Mi Nyu.

Lee Hong Ki : Jeremy.

Jung Yong Hwa : Kang Shin Woo.

et avec la participation exceptionnelle d'Angelina Jolie.

Le pitch :

Tae Kyung et On yu recherchent des nouveaux membres pour leur groupe d'idols. Bien qu'à la dernière minute, un des membres se blesse (enfin, c'est plutôt une opération esthétique qui a mal tourné ndlr ), sa sœur jumelle, Mi Nyu va le remplacer en se faisant passer pour lui...

Source Dramagaru (merci à eux).

20090921211_202_0_614ab6f74c9b5467_79753127

L'avis :

Oui oui, encore un avis sur " You're Beautiful", ça devient difficile de dire quelque chose d'originale ou de nouveau sur ce drama. YB, c'est la dernière sensation drama de la saison. Je suis presque certaine que même un moine à Clumy en a entendu parler, enfin j'exaspère à peine. Un ancien ermite pensera certainement que vous faite allusion à l'abominable chanson de James (torse nu sur la falaise ) Blunt. Tout ça pour dire, que j'ai eu l'impression de retrouve sur la toile la déferlante de ce début d'année avec Boys Over Flowers. J'ai tout de même commencé mon visionnage de "YB" à reculons, et aussi pour me faire une idée de ce nouveau phénomène. J'étais prête à le détester, mais à ma grande c'est tout l'inverse qui arriva .Tin tin tin... (bruit de stupeur ).

0890

YB c'est juste du bon voir du très bon divertissement, les sœurs Hong utilisent tout les ingrédients qui font la spécificité des dramas coréens et qui sont maintenant  utilisés à toute les sauces, donc on retrouve :

-de la romance avec (on le ne présente plus) le carré amoureux CHECK

-de l'humour, dont des parodies réussites et CHECK,

-des seconds rôles savoureux CHECK ,

-un peu de drame familiale CHECK,

-un personnage chiant limite boulet CHECK

-Une bonne peste pour bien mettre la merdasse CHECK

-et enfin des épreuves pour le couple principal. La peste et le boulet sont présents dans ces épreuves, CHECK.

img0402_20091119100000_11

Les courses poursuites sur un camion, les mères, ou toutes tantes calculatrices et vénales sont toujours les bienvenues  (faut bien tenir les 16 épisodes ). Par contre, le travestissement du personnage féminin principal, c'est une option. Le cahier des charges des soeurs Hong est ici parfaitement remplie.

Je dois l'avouer, le sujet me tentait, j'ai jamais été fan des boys band, et je ne connaissais pas vraiment la pop coréenne (ce qui a bien changé depuis, hein Sha' !) , j'étais tout simplement curieuse de voir comment le sujet allait être traité puis développé.

Les soeurs Hong savent inventer des personnages savoureux. YB en est le parfait exemple, on fait la connaissance de nombreux personnages pétillants, attendrissants souvent caricaturaux. Pour composer les jeunes éphèbes du groupe, on retrouve dans le rôle du leader froid, misanthrope, maniaque, le toujours charismatique Jang Geun Seok dans son premier rôle principal, je parlerai de lui à la fin parce que j'en ai envie et parce qu'on garde toujours le meilleur pour la fin.

vlcsnap_2794240

Je vais commencer par le personnage le plus faible du drama, Shin Woo. Je sais bien que Jung Yong Hwa joue pour la toute première fois, mais j'ai trouvé son jeu fade presque léthargique. Il m'a laissé complètement de marbre. J'admets également qu'il n'a pas le rôle le plus facile. Il doit se faire une petite place et exister entre Tae Kyung et de Jeremy, deux fortes personnalités.  En plus, le pauvre, il souffre d'un mal récurrent dans les drama le syndrome Rui  ( ok, il appelle pas à travers son casque de moto) :  et tout le monde sait bien que le gentil ne sort JAMAIS la fille. Deviens un faux salaud, traite l'héroïne comme un chien  tout en étant un peu sympa, et tu verras, à tes pieds elle tombera. Il m'est déjà arrivé dans certains dramas de préférer le rôle secondaire au principal comme dans Full House, Beethoven Virus, Coffee Prince. Malheureusement Shin Woo a droit à un développement maladroit (surtout vers la mi fin ou il devient lourd), et a une interprétation mollassonne. Ce qui n'aide pas à faire apprécier son personnage. Quand je lis que le monsieur il préférait apprendre par coeur ses répliques au détriment de faire passer les "émotions et sentiments" de son personnage j'ai juste envie de lui répondre (même si je pense qu'il ne lira pas ces lignes), ça se voit.  Et puis face au regard qui tue khôlé de Jang Geun Seok, il ne faisait pas le poids.

80050873

J'en viens à ma découverte du drama, mon petit blondinet préféré, le personnage supposé être anglais : Jeremy. C'est le joyeux luron de la bande, le personnage toujours content d'être là, celui que est toujours le dernier informé avec le producteur. Il vit dans un monde parallèle avec sa Jolie tout en mangeant des pommes. Ce personnage est interprété par Lee Hong Ki, qui est lui même chanteur dans un groupe idol, donc il doit en connaître un paquet sur les avantages et les inconvénients de ce métier. Lee Hong Ki est parfait (cf ép 14). J'ai apprécié que les scénaristes permettent à son personnage d'évoluer, et de le sortir du cadre "comique" pour  nous dévoiler une nouvelle facette de sa personnalité. En plus, l'interprétation suit. Lee Hong Ki est magnifique dans l'épisode 14, il m'a brisé mon coeur de midinette. Par contre, je ne sais pas se qu'il a fait à sa ou son coiffeur mais il ou elle s'est bien acharné(e)sur sa chevelure. Les deux petites mèches sur les yeux, puis la coupe sumo, Jeremy nous offre un véritable défilé capillaire.

0091

C'est l'actrice Park Shin Hye qui joue le rôle de la  pas encore bonne soeur travestie un peu idiote, rôle que de nombreuses jeunes filles ou jeunes hommes auraient bien voulu lui piquer. Je l'ai trouvé radieuse dans ce rôle, par contre, elle est pas du tout masculine avec ces joues de bébé. Elle est toute mignonne, tu comprends pourquoi  les 3 zozos lui tournent autour, et en plus elle chante bien. Bon, la mademoiselle vient d'une famille de musiciens, elle baigne dans ce milieu depuis toujours, c'est certain, ça doit aider. Normalement, c'est typiquement le genre de personnage qui me sort par les yeux. Elle est trop naïve, trop gentille et n'arrête pas de s'excuser. Mais là, il s'est passé quelque chose c'est un peu la magie du drama, j'ai adoré suivre ses mésaventures (la scène de la piscine, la scène dans les vestiaires et les petits nuages Ahhhaha, j'adore ce drama etc..). Là aussi , les scénaristes permettent à l'actrice de monter tout son talent. Paradoxalement c'est en jouant le rôle de son frère qu'elle se découvre, et apprend à être une jeune femme et à gérer ses sentiments. Et, dans la fameuse scène de l'épisode 15, elle est incroyable, elle joue dans la retenue et ça fait du bien de voir ce genre de scène sans les pleurnicheries habituelles. La tristesse est palpable. Par contre, son personnage aurait pu prendre un peu des nouvelles de son frère.

rtqh3o

J'en arrive au repas de Sha's, vu qu'elle est cannibale (par contre y'a pas grand chose à manger ). Tu m'excuseras Sha's, j'ai juste trouvé ça comme introduction. Tu pourras te venger sur un de tes articles. Donc, j'en viens à Chocolate voice 5° (le premier c'est Richard Armitage, John Simm, l'acteur de Coffee prince, T.O.P et enfin JGS). Donc, Jang Geun Seok khôlé, c'est juste une évidence. Il est un régal pour les yeux, les oreilles. J'ai adoré son personnage dès que je l'aie vu descendre du van sans un seul regard pour ses fans. Le personnage est à la limite de la misanthropie, allergique à presque tout, et qui en plus possède une très haute opinion de lui-même. C'était bien mené de reparler de sa fierté à la fin de drama. Avant, You're beautiful, j'avais toujours vu JGS dans des rôles sérieux, et j'avais un petit doute sur son talent   dans les scènes de pure comédie, mais une certaine scène dans un champs et un cochon m'a complètement convaincue, en plus pour ne rien gâcher il semble avoir beaucoup d'humour. Jang Geun Seok, c'est pas juste une belle gueule, il sait jouer, il s'en sort comme un chef dans son premier rôle principal. Et qui dit, rôle principal dit "scène de douche", là je dois dire que j'ai trouvé sa scène drôle et pas sexy (oui c'est très constructif tout ça). Il donne beaucoup de sa personne dans ce drama, la preuve, il se laisse même pincer le postérieur par une tante malveillante. J'apprécié toujours de le voir dans un contexte plus délicat, sensible comme dans les scènes avec sa mère. On comprend mieux pourquoi il est se comporte comme cela. Par contre, je n'ai jamais cru au lien sous-entendu à un moment entre la mère de Tae Kyung et le père de celle-dont-je-ne-vais-pas-écrire-le-nom. Ça aurait été too much. Par contre quelqu'un peut m'expliquer comment un personnage qui souffre de cécité nocturne a l'autorisation pour conduire la nuit. En parlant des invraisemblances, le drama oublie un peu les règles "spatio-temporelles", Tae  Kyung c'est un peu le Flash coréen. Il arrive à poursuivre un camion, mais le plus fort, c'est qu'il te fait un allez retour "Japon /Corée " en 5 min. On voit uniquement ça dans les dramas.

2s9x65t

J'ai adoré la méchante, ça faisait bien longtemps que je n'avais pas autant apprécié la peste de service. Uee malgré ses yeux trop ouverts est formidable. Une peste comme je les aime. C'est typiquement le personnage que j'adore détester. Le manager, la styliste, le producteur "anglophone" apportent chacun leur grain de folie dans le drama. Les seconds rôles sont incroyables, ils ont une imagination débordante. Une chose que j'ai trouvé over the top, c'est la quasi absence du frère de Go Mi Nan, on parle pas et puis magie le revoilà (la scène dans l'aéroport et la musculature de Mi Nam est  too much ). Je trouve que Go Mi Nyu, oublie un peu facilement son frère, elle prend pas de ces nouvelles (enfin c'est pas très sympa ça !).

Ce qui m'a plu également dans le drama, c'est son ton et son humour.Celui ci est très premier degré, et il a très bien marché sur moi, j'en suis la première surprise. Et puis, c'est tout de même le seul drama ou une bonne soeur sort d'un casier d'un vestiaire masculin. En ce moment, je regarde "I am sam" est je ne rigole pas autant et je me rappelle que je n'avais pas accroché aux scènes humoristiques dans Fantasy couple ( avec une exception pour les scènes du  faux veuf qui culpabilise d'avoir "laissé sa femme mourir" et commence à perdre la tête.). Avec " you're beautiful", il y a des moments ou je pleurais de rire, c'est l'humour un peu facile, je le reconnais mais c'est tellement bien trouvé que ça fonctionne. L'un des moments forts du drama est la parodie sur les fanfictions, je ne sais pas combien de fois je l'ai regardé, je pense que cette scène va devenir culte. Ça m'a rappeler un épisode de Supernatural, ou les frères découvrent l'existence des fanfictions les mettant en scène et en couple par le même occasion.

minam600145

J'ai énormément apprécié, et là je remercie les soeurs Hong, de n'avoir pas fait éterniser la mascarade du travestissement de Go Mi Nyu. Dès le second épisode une grande partie du cast sait que Go Mi Nam n'est pas vraiment Go Mi Nam. Parce que j'ai beau aimé le drama, il faut être aveugle pour ne pas voir la vérité. De plus, le drama n'est pas aussi naïve qu'il en a l'air, il y a double discours, une côté deuxième lecture sur la situation des "idols", les scénaristes critiquent certaines situations complètement ridicules voir navrantes des idols  (avec les fanfictions, les émissions de jeux débiles, les séances photos idiotes, les produits dérivés, les pubs pour tout et n'importe quoi), tout en restant très soft. Cependant, ça reste un petit trop gentillet pour moi, les scénaristes auraient pu aller plus loin,  comme avec la relation "idols/ fans", par exemple. Le côté versatile de certaines fans est montré, mais le côté possessif, obsessionnel est à peine esquissé. Mais bon, je sais on est dans une comédie, mais ça aurait été sympa de voir  le groupe de fan trop fan (celles qui ne vont jamais en cours) tenter des trucs idiots, ou voir des batailles entre différents club de fan. En plus, en ce moment, c'est très actualité en Corée, je crois que ce pauvre Lee Hong Ki en a même fait les frais.

Par contre, je suis un peu frustrée par le dernier épisode, j'ai eu l'impression qu'il a été fait dans l'expéditif, j'ai même trouvé l'épisode précédant plus dense. Je pense que le drama se suffit à lui même, et une saison 2 me paraît superflue. Pour en revenir au dernier épisode, il manque pas quelque chose à la fin de l'épisode 16, non ?

Img0402_20090921171512_8

Je vais finir sur la bande son, j'avoue que je m'attendais à des chansons plus pêchues et plus "rock". Elles sont agréables néanmois, c'est pas les horreurs de vous savez quoi (oui, je m'acharne ). J'aime beaucoup "without  a word' interprétée par  Park Shin Hye, les différentes versions de "what can I do", toute les chansons de Lee Hong Ki. Enfin presque toute la bande son, quoi !

On ne dirait peut être pas en me lisant, mais j'ai adoré " you're beautiful". Pour moi, le drama a ce petit plus, cette magie qui fait que je ferme les yeux (peut-être trop) facilement sur les clichés, les défauts du drama. Cependant, les personnages, les intrigues, les interprètes m'ont séduite. "You're Beautiful" en plus d'être addictif, est le drama qui m'a fait comprendre qu'il me reste encore une part de midinette. Elle était pourtant bien cachée...

img04022009102310441111

On regarde :

- Pour voir Jang Geun Seok dans son premier rôle principal et khôlé.

- Parce que c'est un divertissement réussi, frais, drôle et addictif

- Pour le charme de ses interprètes.

-Pour Jeremy et ses problèmes capillaires et de sourcils.

- Parce que toi aussi tu as encore un coeur de midinette.

- Jang Geun Seok, what's else !

On zappe :

- parce que les citrons c'est pas votre truc !

J'ai essayé de retrouver un Mv qui se concentre sur le groupe et non un couple, et bien, c'était pas facile. (merci Laik pour l'info).

Posté par lostincocoland à 20:29 - Drama - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 novembre 2009

Style

Style.

3726178532acac64d779

4080680840806808

Kdrama en 16 épisodes.

Genre : Mode, Romance.

Cast :

Ryu Shin Won : Seo Woo Jin.

Kim Hye Soo : Park Ki Ja.

Lee Ji Ah : Lee Seo Jung.

Lee Yong Woo : Kim Min Joon.

St1

L'histoire :

Lee Seo Jung a récemment rejoint un magazine de mode appelé "Style". Son patron, la rédactrice en chef Park est détestée par ses employés à cause de son fichu caractère. Seo Jung essaye de se trouver une place dans ce milieu, elle va vite se rendre compte que le monde de la mode n'est pas si joli qu'il en a l'air. Romance, trahison, compétition, mensonges sont au rendez-vous. Par la suite, elle rencontre Seo Woo Jin et découvrira qu'il était l'ex petit-ami de sa supérieure hiérarchique... Ceci affecter a-t-il le travail de Seo Jung dans le monde de la mode ?

Source : Kehai-Fansub par Ming- Liu.

photo96024

Avis :

Style c'était mon choix de drama coréen pour l'été 2009, et je l'ai terminé il y a une semaine. D'abord, je souhaitais attendre la fin de la traduction mais le début m'a plutôt plu donc comme une grande je décide de le poursuivre en anglais. Et là, c'est le drame, je m'ennuies, je me suis même endormie devant un épisode. Je tiens à la signaler car c'est bien la première fois que cela m'arrive. Donc, j'ai mis mon visionnage en pause pour regarder " Sexy voice and Robo". Et comme souvent, j'aime pas commencer sans le finir. Alors j'ai alterné, un épisode de Style puis pour me féliciter un épisode de " You're Beautiful". Cependant, le drama offre un final satisfaisant, je dois bien l'avouer. Donc, tout ce blabla sur ma vie et mon état de somnolence pour vous dire que Style c'est un peu une arnaque. On a vendu le drama comme le remake coréen du film avec Meryl Streep " le Diable s'habille en Prada" ( film bien sympathique). Et bien, les deux parlent bien du monde de l'édition et la relation entre la mode et un magazine mais la ressemblance s'arrête là. Donc, je ne vais essayer un pseudo comparatif qui sert à rien.

photo97695

Style essaye de montrer comment on élabore un magazine, et surtout comment dans un contexte de crise un magazine, doit toujours se renouveler et survivre. Le problème que j'ai rencontré, après l'épisode 7, c'est que le côté fun et comique a pratiquement disparu. Le drama s'embourbe dans une intrigue financière redondante. Pour faire simple, la production de Style rencontre diverses problèmes financiers, donc big problème : que faire pour publier le numéro suivant. Je veux bien qu'on traite de ce sujet délicat mais qu'il occupe plus de 80% du temps des épisodes, c'est chiant.  Sans compter, les nombreuses fois, on ces malins de scénaristes nous font croire que le problème est résolu. Et bien, tu te trompes téléspectateur, ils reviennent avec un énième rebondissement financier et moi pendant ce temps, je désespère, j'utilise "avance rapide" ou je m'endors (  Ça fonctionne aussi avec : je désespére, je m'endors ou j'éteins mon ordi ou je regarde un épisode de " You're beautiful, au moins Jeremy me fais rire !). L'autre gros point noir, c'est le retour de la bonne vieille maladie qui arrive comme un cheveux dans la soupe. Franchement un peu imagination Mesdames, Messieurs les scénaristes. Avec tout ça, on oublie presque que le drama traite de la  Mode, c'est tout de même un comble.  Ça manque cruellement de défilés, de séances de photo etc...On a droit à quelques intrigues souvent avortés ou complètement oubliés. Par exemple, Park Ki Ja se bat pour faire son " A la recherche du nouveau designer ", on en parle pas mal à un moment et puis plus rien. On a droit a une minuscule allusion dans le drama. Ça devient agaçant à la fin.

photo94159

Au niveau de la romance, j'ai été agréablement surprise. Au début, on ne sait jamais ou on va. Il n'y a pas de véritable carré amoureux. Le couple principal m'a bien plu, et c'est plaisant de mettre en avant  des personnages de plus de 30 ans. Car il n'y a pas que les jeunes belles orphelin/es et riches personnes qui peuvent tomber amoureux. Le côté plus mature, adulte de la relation entre Park Ki Ja et Seo Woo Jin est réussi. On a même droit à des scènes ou deux personnes adultes de sexes différents sont placées dans un même lit. Ça reste très soft,  on est pas dans Fated to love you, mais bon ça fait de bien de savoir qu'ils ne passent pas leur temps à se compter fleurette.

photo96066

  Pour les personnages, il y a du bon et du pas bon du tout. Tout d'abord, le drama s'ouvre avec une scène complètement "over the Top" avec une Lee Seo Jung hystérique à la limite du ridicule, le jeu de Lee Ji Ah est assez mauvais. Celle-ci ne brille dans ce drama, je n'ai pas du tout accroché à son personnage. Il devient rapidement ennuyeux et même secondaire. On la voit plus énormément dans la second partie du drama. Cela se voit avec le traitement apporté à son intrigue avec sa mère, une conclusion bâclée en 1min. En ce moment, j'ai vraiment pas de chance avec Lee Ji Ah, je regarde également Beethoven Virus, son personnage m'agace. Mais je suis sûre d'après les critiques que j'aie lu, qu'elle sent sort mieux dans "the legend" ( j'ai les épisodes dans mon disque dur, donc logiquement je le commence très bientôt !). Et puis, c'est difficile de s'affirmer face au personnage de Park Ki Ja. D'abord définit comme une patronne méprisante, injuste, désagréable, on devine que cette  femme de caractère est une battante, fidèle à ses convictions et à son magazine. C'est la réussite de Drama. Kim Hye Soo a fait un remarquable travaille sur son personnage, elle arrive à nous la faire détester, puis à nous émouvoir. Lors de la scène finale de l'épisode 14, son personnage m'a touché, et je ne pensais pas que cela m'arriverai dans ce drama qui tend plus souvent vers la léthargie que dans l'émotion. C'est là, le gros problème du drama, Park Ki Ja mise à part, je n'ai du tout été attaché ou touché aux personnages. Donc après, je me suis désintéressée d'eux

photo97708.

Le problème avec Seo Woo Jin est diffèrent. Sa relation avec Park Ki Ja est intéressante mais je n'arrivais pas à le comprendre. Il est versatile, se contredit souvent et puis il est énervant. Le personnage a fait des études de médecin chinoise pour ensuite devenir chef (mouais pourquoi pas !), il dit à qui veut bien l'entendre qui ne souhaite entretenir aucun lien avec Style pour ensuite devenir l'un des actionnaires principaux (Mouais Bis). Et puis, comment il fait pour vivre de sa cuisine avec un restaurant quasiment vide. Je ne suis pas la seule à ne pas avoir compris les actions de ce personnage car l'acteur lui même à révélé ne pas le comprendre. Alors si l'acteur lui même ne comprend pas son personnage, ou va t-on ma pauvre dame ! Et pour ajouter à la liste des " qui est ce coiffeur, pour que je l'évite", c'est quoi la coupe mini vague, coupe Tintin mais de côté qu'aborde son personnage au milieu de drama, c'est juste moche .Seo Woo Jin tu m'as donné faim mais je ne t'ai pas compris.

style1_003

Maintenant, on va passé un "gros morceau, à "mon acteur favori qui m'a bien fait rire, malgré lui. Le bien nommé : Kim Min Joon interprété par Lee Yong Woo. J'ai découvert son grand secret, ce monsieur est le clone de mon ce bon vieux Johnny. Mais si, Johnny, cet acteur magnifique de Witch Yoo Hee aka mono-expression.  Je pensais que JoJo (oui, on est intime depuis le temps !) était une espèce rare. Et bien, je m'étais gravement trompée. Lee Yong Woo tu as droit, toi aussi à ma bonne action, je t'offre une bonne centaine d'heures à l'actor studio ou a n'importe quelle école de comédie. Non, ne me remercie pas, tu en as gravement et rapidement besoin ! Là, ou Johnny c'était offert coeur et âme dans ses scènes de douche, pour le plaisir de mes chers yeux ! Toi, Kim Min Joon tu m'a ouverte des moment hilarité dans tes moments de solitude sur la piste de danse . Ah, ce regard intense quand tu danses, j'en ai encore la larme à l'oeil.

Heureusement que le drama possède quelques personnages secondaires légers, ils servent uniquement pour les moments comiques du drama. Ils sont malheureusement pas assez présents à mon goût.  Une mention spéciale pour l'acteur Han Seung Hoon qui joue la commère de la bande des éditeurs, il forme un duo léger et drôle avec Han Chae Ah. Ils apportent beaucoup de fraîcheur, et puis ils ont droit également à une belle conclusion.

fullsizephoto96025

J'ai également noté des problèmes de continuité, d'habitude je ne les note pas mais là, c'était trop visible. Par exemple, lors d'une séance photo qui tourne mal Park Ki Ja se bat a coup de  "je te balance de la boue" avec Seo Woo Jin. La robe de Park Ki Ja se retrouve recouverte de boue, et puis dans la scène suivante, surprise sa robe est toute propre. Mouais bis répéta, les tissus autonettoyant je ne connaissais pas !  A Style, ils écrivent pas avec des stylos à bic, ah non, ils écrivent avec des plumes (la vraie plume mais colorisée.). Ce détail m'a bien fait sourire.Après,  il y a un élement qui m'a fait tiqué, le magazine style coréen est un filiale de Style USA donc si la branche coréenne à des problèmes financiers, elle sera certainement aidé ou au moins contacté par sa branche mère, mais là on en parle pas. J'ai certainement trop réfléchi pendant mon visionnage.

Le drama a beaucoup été critiqué  pour monter beaucoup de marque à l'écran et de manière pas très discrete. Au début, cela ne m'a pas choqué, les séries US le font mais c'est vrai qu'a un moment ça m'a agacé. On a droit à une scène ou Park Ki Ja roule pendant 5 min une voiture, cette scène ne sert à rien. Heureusement la production c'est calmé sur la fin. Ah oui, pour un drama qui parle de Mode, j'ai trouvé certaines des tenues de Park Ki Ja kitschs et moches mais l'actrice est sauvée par sa prestance et, elle a beaucoup de classe. Autrement la bande son est sympa, et l'ending " you and me" est chanté par l'acteur Ryu Shin Won.

photo96056

On regarde :

                   - Pour le personnage de Park Ki Ja et son interprète. La bonne surprise du drama.

                   - Le duo Han Chae Ah/ Han Seung Hoon : une bouffée d'air frais !

                    -Une romance bien menée.

                    -Une conclusion satisfaisante.

                     -Lee Yong Woo aka Kim Min Joon pour l'ensemble de son oeuvre !

On zappe :

                   - Des intrigues mal gérées, soporifiques. Le drama se prend trop au sérieux.

                   - Le côté bling-bling ou publicitaire qui peut en exaspère plus d'un

                   - Certains personnages souvent pas attachants. Désolée Lee Ji Ah !

                   -Par ce que tu aimes rester éveillé quand tu regardes un drama !

                   -Lee Yong Woo aka Kim Min Joon pour l'ensemble de son oeuvre !

                   -Parce que tu dois voir Jang Geun Seok Khôlé, manger des citrons verts et se faire pincer le postérieur par une tante malveillante!

Projet_sauvons_les_dramas_

Et n'oubliez pas, c'est pour le bonne cause, donnez !   

   

Posté par lostincocoland à 14:29 - Drama - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

15 novembre 2009

Sexy voice and Robo.

Sexy voice and Robo.

sexyrobo

40806808408068084080680840806808

Jdrama de 11 épisodes.

Genre : enquête, mystère et Max Robo .

Cast :

Kenichi Matsuyama : Robo.

Ohgo Suzuka : Hayashi Niko.

Asaoka Ruriko : Makyona Maki.

Okada  Yoshinori : Nanashi Hideyoshii.

Katagiri Hairi : Hayashi Yukie.

sexy_voice_Rico

L'histoire :

Niko est une collégienne de 14 ans très mature pour son âge, elle a la particularité de pouvoir imiter la voix des gens qu'elle rencontre et possède également une ouïe très fine et longue distance.

Ichiro surnommé "Robo" à cause de sa passion pour les jouets, est un otaku immature qui voue un culte pour "Max Robo" sa série fétiche.

Ces deux là se rencontrent par hasard et s'associent pour résoudre des affaires farfelues par l'intermédiaire d'une antiquaire étrange.

Résumé par Lynda, merci ! Autrement je ne remercie pas canalblog pour avoir du réecrire mon article 3 fois !!!

18_Sexy_Voice_and_Robo_Voice05

L'avis :

" Sexy voice and Robo ", en voilà un titre intrigant et original pour un drama. La première fois que j'aie entendu parler de ce drama, c'était sur le blog de Lynda ( et oui encore une fois ). Je me suis demandée que pouvait bien se cacher derrière cet intitulé. Le pitch m'a tout de suite séduit, le drama est complètement loufoque, farfelu sans être ridicule ou navrant. Nous sommes devant une douce folie comme savent le faire les dramas japonais. Sexy voice n'a pas  équivalent dans le monde des dramas, il est même difficile de vouloir le ranger dans un catégorie de drama, c'est un mélange d'excentricité tout en restant rationnel. C'est également fantasque, tordu et intelligent.

sexyvoiceandroboscreensuc5

Sexy voice and Robo surprend par sa facilité à faire entrer le spectateur dans son monde et à capter son attention. Tout commence par une jeune collégienne sur le toit de sa maison qui se questionne sur le fondement de son existence. ( Non ne fuyez pas !). Oui Niko a bien 14 ans, pourtant en l'entendant parler on lui donnerai 10 de plus, c'est a peine si elle ne cite pas Socrate, Platon ou Epicure ( la minute, rappelle- toi de tes cours de terminale ). Niko ne passe pas son temps à baver ou rêver en secret sur son voisin de classe ou à faire du shopping pour séduire un membre du F4. Elle a bien d'autres préoccupations.  Riko est bien plus mature que la majorité des personnages féminins que l'on rencontre dans les dramas, donc ne vous attendez pas à la voir pleurer ou tomber en pleurant sur le bord d'une route sur de la pop coréenne. Niko c'est un peu la Veronica Mars japonaise en moins blonde et sans Logan. L'actrice qui a eu la lourde tâche d'interpréter ce personnage est Ohgo Suzuka. Cette dernière est a suivre de près car sa prestation est des plus convaincantes même quand son personnage utilise son don pour imiter des voix d'hommes. Si Ohgo Suzukane ne vous semble pas totalement inconnue, c'est normal. Elle a interprété le rôle de la jeune Sayuri (aux yeux couleur de pluie, ah ça m'a marqué !!) dans le film "Memoirs of a Geisha". Et puis, soyons honnête, avoir eu la chance de jouer aux côtes de Ken Watanabe et Gong Li, ça a de la gueule dans un CV.

4994405e5dfc6

A ses côtes, on retrouve Robo, jeune Otaku de son actif, adorateur d'animes, consommateur de produits dérivés à l'éffigie de son héros : Max Robo! Pour renforcer la particularité du personnage, Robo a droit à une garde robe d'une autre époque, et Kenichi s'affiche avec la coupe au bol (il l'a retrouvera pour les besoins du film Metroit Metal City ). Le risque avec ce genre de personnage c'est de le rendre complètement débile et caricatural  mais Sexy voice évite cela grâce en parti à son interprète. C'est Kenichi Matsuyama qui endosse les traits de Robo est une fois de plus, son interprétation est excellent. C'est un véritable caméléon. Il arrive à rendre son personnage humain et attachant. L'écriture des dialogues aidant également. Comme Lynda, j'ai pensé à Ueno Juri et à sa formidable Nodame en regardant Robo. Ce qui m'a plu dans ce drama, c'est ce duo, ils sont différents presque antagonistes et complémentaires. On remarque rapidement qu'avant leur rencontre Robo et Riko sont des personnages solitaires. Robo malgré lui, et Riko essaye de faire illusion en ayant quelques amies au collèges préférant passer son temps libre seule sur son toit. Ces deux là se comprennent et se respectent. C'est la l'essence même de leur amitié.

4994405d5409f

Au niveau des seconds rôles, j'ai adoré le second duo du drama. Il s'agit de la propriétaire de la brocante et son employé qui souffre beaucoup (il se brûle, il tombe enfin il sort jamais indemne d'une mission ). J'adore leur relation, un peu ambiguë car on ne connaît pas réellement les liens qui les attachent). Les parents de Riko ne sont pas mal n'ont plu, le père se fait marcher sur les pieds par sa femme ( on oublie presque son anniversaire). C'est pas tout les jours que l'on voit ça. En parlant de la  mère de Riko, elle a un physique particulier, et elle m'a bien fait rire à la fin du drama.

En parlant des mères, l'arrivée de la mère de Robo nous donne un épisode très drôle. Si Robo adore Max Robo, sa mère est une fan de drama ( le poster de Winter sonata), on a même droit a une critique bien pensé des dramas avec un Kenichi au top (et en perruque) , on voit très bien la cible visée par ces programmes ( l'arrivée du fan club). De là à dire que les dramas sont une autre sorte addiction, il n'y a qu'un pas. J'ai également apprécié le trio d'infirmière et la mère de famille, ancienne tueuse et espionne ! Les femmes ont le pouvoir, le drama Girl Power par excellence !! Et puis, c'est assez rare qu'il faut tout de même le souligner. J'ai également apprécié le côté cartoonesque du drama, on l'observe avec le générique et également avec les "armes " en carton qu'utilisent notre duo de détectives.

svar

Les enquêtes sont plaisantes à suivre et brossent plusieurs thèmes dont l'un est actuellement un sujet sensible ( j'en reviens au double épisodes des infirmières ). Le côté 1/2 épisode = 1 enquête m'a un peu déçu. Pour moi, il manque un fil rouge . Surtout qu'à la fin du premier épisode, ce fameux fil conducteur semble être annoncé. Riko entend dans un foule, une voix qui l'interpelle et souhaite la retrouver. Malheureusement, on en entendra plus parler. C'est dommage surtout avec des scenariis de cette qualité. Ce manque de cohésion est le point noir du drama. Surtout et je me répète, les scénaristes avaient les moyens de nous l'écrire. A part ça, le drama est formidable !J'ai failli oublier de parler de l'ending que j'aime beaucoup, voilà c'est dit! La conclusion est à l'image du drama et de son personnage principale : doux amer. C'est certain, ce duo me manque déjà (les courses poursuites en 2CV également )...

Sexy voice and Robo est une bulle de champagne, de folie dans le monde des dramas. Une très belle découverte !

On regarde :

-L'originalité de l'histoire et de ces personnages.

- La qualité des scénariis, des dialogues, des interprètes ...

- Parce que les armes en carton, les perruques et les déguisements c'est cool.

-Les 2CV ne sont pas mortes.

-Parce que Kenichi Matsuyama .

On zappe :

- Malgré le manque de fil rouge on Zappe pas !

Je recherche toujours l'interprète de cette chanson, si quelqu'un le connais, give me a sign please !

Posté par lostincocoland à 21:28 - Drama - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

29 octobre 2009

Happy Birthday to my Blog...

Déjà 2 ans que Lost in Cocoland est ouvert...

Ryo_biz

2 ans avec des critiques très constructives de Dramas, de films, de Séries..

2 ans d'articles avortés, de mauvaise foi, de fainéantise, de problèmes capillaires...

Copie_de_lovecom_karaoke_500

2 ans de bels découvertes (Kenichi, Eita, MatJun le spirituel, Takayuki Yamada aka the cying actor)...

2 ans de triangle carré amoureuse, d'amour impossible,d'effleurement des lèvres, des personnages féminins prudes...

Pour conclure ce Blog c'est 2 ans de Bonheur,

4583_tw09011301

Je profite de cette article pour remercier toute les personnes qui sont venues sur mon Humble Blog...

Merci beaucoup, et à très vite.

Posté par lostincocoland à 11:00 - divers - Commentaires [10] - Permalien [#]

26 octobre 2009

Resurrection.

Resurrection.

paper04_1024

40806808408068084080680840806808

Kdrama en 24 épisodes.

Genre : Vengeance, Thriller, Drame.

Cast :

Uhm Tae Woong : Suh Ha-Eun et Yoo Shin- Hyuk.

Han Ji Min : Suh Eun-Ha.

So Yi Hyun : Lee Gang-Joo.

Ko Joo Woon : Jung Jin Woo.

Kim Gyu Chul : Choi Dong Chan.

vlcsnap_1592616

L'histoire : Suh Ha-eun est  âgé que de 7 ans quand il a perdu son père dans un "accident" de voiture. Ignorant tout de sa famille et séparé de son jumeau,  Yoo Shin-hyuk, il a été recueilli par Suh Jae-soo, qui l'a élevé comme son propre enfant.
Grandissant dans une famille modeste mais chaleureuse, Ha-Eun devient policier et c'est en enquêtant sur un prétendu suicide qu'il finit par découvrir l'existence de son jumeau. Allant contre les conseils de ses pairs, Ha-Eun s'implique de plus en plus dans son enquête et finit par se mettre en danger : il devient la cible d'un meurtrier bien décidé à le faire taire afin de ne pas faire ressurgir des affaires passées.
C'est dans ce contexte là qu'il renouent enfin les liens avec son jumeau qu'il n'avait pas vu depuis 20 ans mais leur retrouvailles est de courte durée
: l'assassin a qui il avait réussi à échapper retrouver sa trace et tue son frêre en le prenant pour lui.
Brisé, Ha-Eun décide alors d'endosser l'identité de son frêre afin de le venger et de découvrir le secret se cachant derrière la mort de son père.

Source Dorama par ookamiki.

vlcsnap_159396

L'avis :

Je pense avoir trop attendu pour rédiger mon article, il y a certains éléments du drama qui vont m'échapper. Ça m'apprendra, la prochaine fois, je posterai plus rapidement. Dans son ensemble, je garde un bon souvenir de Résurrection. C'était mon premier drama coréen dont le thème portait sur la vengeance. Chez les japonais, j'avais déjà vu les excellents Zeni Geba et Byakuyakou. Le drama repose sur les épaules de l'acteur Uhm Tae Woong, qui s'en sort haut la main, mais j'en parlerai un peu plus bas.

L'histoire peut apparaître too much, deux frères jumeaux sont séparés à la suite de l'assassinat de leur père. Trop jeune pour se souvenir l'un de l'autre, chacun poursuit sa petite vie jusqu'au moment ou l'une des enquêtes de Suh Ha-eun le mène à retrouver son jumeau. C'est sur, raconté comme çà, c'est pas très réaliste.  L'une des réussites du drama c'est de rendre l'histoire crédible (si, si, je vous jure !) car elle prend son temps de même en place son histoire et d'installer son intrigue. Et heureusement pour moi, car au début avec tous les personnages, les enfants, leurs parents, leur femme, ex femmes, j'étais perdue. Après avoir bien enregistré toutes les généalogies des familles, on comprend mieux les enjeux du drama. On distille progressivement les clés, les indices du plan ou pour être plus précise de la revanche de notre héros, pour retenir l'attention du spectateur. Il y a un côté très additive à la série. Le drama maintient également l'intérêt du spectateur grâce à de nombreux rebondissements, et a des retournements de situation plutôt bien maîtrisés qui s'accentuent vers la fin. La conclusion du drama est satisfaisante même si je l'avoue, j'aurais aimé une fin plus brutale pour Suh Ha-Eun. La boucle avec son frère et son père aurait été parfaitement bouclé. Je sais, je suis un monstre.

vlcsnap_355808

elle fait cette tête tout le drama, pauvre de nous ..

Le drama se concentre essentiellement sur la vengeance de Suh Ha-eun. Cependant les personnages secondaires ne sont pas en reste. Les personnage féminins sont presque tous intéressants et soigneusement intégrées à l'intrigues. Souvent dans les films avec ce genre d'intrigue, les personnages féminins servent de fer valoir au héros. Le drama ne tombe dans ce travers à part à une exception. L'exemple le plus marquant est Lee Gang-Joo, fille de ministre, elle essaye de se faire respecter par son travail, d'où son implication de sa quête de vérité dans l'affaire du décès du père des jumeaux. Au début, guidée voir manipulée par Suh Ha-eun, elle devient l'une des pièces maîtresses de la chute de son propre père. J'ai adoré ce personnage. La mère de Suh Ha-eun m'a également touché. Le drama fait la part belle aux méchants, Choi Dong Chan apporte beaucoup, il passe son temps à comploter, à torturer (enfin il donne l'ordre de la faire, Dong chan ne se salit pas les mains.), à être lâche. C'est le gendre idéale, heureusement qu'il est là car il apporte beaucoup de piquant. En plus, il m'a bien fait rire avec ses mimiques et ses grimaces. Dong Chan c'est le pourri dans toute sa splendeur même malade sur son fauteuil roulant, il est immonde. Par contre, si quelqu'un veut bien m'expliquer à quoi sert Jung Jin Woo, je suis prête à vous écoutez !

vlcsnap_150862

Par contre, les scénaristes aurait pu nous éviter la pseudo romance à forme carré (aka 4 personnages)  car elle ralentit le rythme du drama voir le plombe (j'aurais mis 5 étoiles sans cette intrigue exaspérante ). Cette romance se cristallise autour du personnage du Suh Eun-Ha, aka la cruche qui manche au ralenti. Son personnage est juste insupportable, elle sert a rien. Non seulement le personnage ne fait que pleurer, marcher au ralenti et encore je ne parlerai pas de la fois, ou elle reste planter comme une idiote sur la route (bon j'en parle comme même). En plus, les scénaristes pour aggraver son cas, on oublié de lui donner une personnalité. Dans mes souvenirs, marché au ralenti et présenter des idées moches pour un plan architecture, ne sont pas des traits de caractère. Je reconnais que ce n'est pas la faute de l'actrice Han Ji Min qui fait comme elle peut pour rendre le moins ridicule possible ses dialogues tout droit sortie d'un roman Harlequin. Pauvre Han Ji Min, tu n'as vraiment pas eu le beau rôle dans l'histoire, heureusement tu prouveras tes talents de comédienne dans Capital Scandal. Surtout qu'en face de cette pauvre Suh Eun-Ha, il y a la pétillante journaliste, Lee Gang-Joo. Son personnage est pleinement intégrer dans l'intrigue, je me disais que Suh Ha-Eun ne pouvait que craquer devant notre intrépide journaliste, surtout qu'il l'envoit comme même enquêter pour lui, le saligaud. Il a franchement aucun goût notre héros.

vlcsnap_182471

Je termine ma partie sur les personnages et les intrigues avec le charismatique Uhm Tae Woong. Il porte le drama sur ses épaules, il est convaincant tout le long du drama. Ce qu'il a vraiment reussi à faire, c'est de jouer deux personnages différents même s'il s'agit de jumeau. Au début du drama, on fait tout de suite la différence entre Suh Ha-Eun et Yoo Shin- Hyuk et cela n'est pas dû uniquement aux différences vestimentaires des jumeaux. Uhm Tae Woong joue sur les regards, les postures, leur maintient pour créer deux personnages. Et c'est vrai, qu'une petite coupe de cheveux, ça vous change un homme. Il faut le reconnaître Uhm Tae Woong  est un bel homme; se qui gâche rien. Après, la transformation du personnage de Suh Ha-Eun en Yoo Shin- Hyuk m'a un peu déçu. J'aurais aimé qu'elle soit plus dure. Son frère lui laisse une mine précieuse d'information dans son ordinateur, Suh Ha-Eun s'en sort presque trop facilement dans son nouvel environnement et aussi dans son nouvel emploi. Je trouve qu'il n' y a pas de transformation flagrante entre Suh Ha-Eun le sympathique flic et Suh Ha-Eun qui endosse et essaye de se faire passer pour frère. Cependant, il y a une véritable évolution du caractère de Suh Ha-Eun lui même, la colère, la haine qu'il supporte l'on changé. Il perd son côté juvénile, plein de vie pour incarner le masque de la vengeance. ( la phrase qui tue). Je sais pas si je suis très claire. Bien sûr, Suh Ha-Eun n'est pas tout seul, il est entouré de ses "partenaires ". J'ai adoré son acolyte qui mange toujours des pop cornes, c'est personnage très loyale, mystérieux voir énigmatique.

vlcsnap_162816

ah, les scènes de douche ...

Il y a quelque chose qui m'a vraiment surpris pendant le visionnage, c'est les scènes de "cuites". On en voit régulièrement dans les Kdramas mais là, il y en a vraiment beaucoup. Il y en une voir plusieurs dans chaque épisode. Et puis, tout le monde y passe, c'est chacun son tour, et oui y'a pas de jaloux comme ça. A force je m'amusais à deviner avant chaque épisode qui allait tituber en rentrant chez lui et qui bien sûr aura droit à une belle gueule de bois le lendemain. Je suis pas certaine qu'on pourrais voir ceci en France à une heure de grande écoute.

Je termine sur la bande son qui est très soignée. Les morceaux 'pop" sont sympathiques mais la grande réussite vient du score qui accompagne le drama. Elle correspond parfaitement à l'ambiance nerveuse. Le "Requiem" de résurrection est sublime. Ce score est l'un de mes préféré avec celui de the Devil.

vlcsnap_171691

Donc :

On regarde pour :

-Son intrigue principale soignée et bien construite.

-Des personnages complexes et les interprètes convaincants dont Uhm Tae Woong en tête.

-Sa bande son sublime.

-Les mimiques de Choi Dong Chane. Lui, je l'adore. 

On zappe :

- L'intrigue amoureuse ratée et inutile.

Mes chansons du moment :

   


MusicPlaylistRingtones
MySpace Playlist at MixPod.com

Posté par lostincocoland à 15:39 - Drama - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

27 septembre 2009

La proposition.

La proposition réalisé par Anne Fletcher.

the_proposal04

408068084080680840806808

Sortie : 23 septembre 2009.

Genre : Comédie, romance.

Cast :

Sandra Bullock : Magaret Tate.

Ryan Reynolds : Andrew Paxton.

Betty White : Annie Paxton.

Oscar Nunez : Ramone.

L'histoire :

Lorsque Margaret, une très puissante éditrice, est menacée d'être expulsée vers son pays natale, le Canada, elle imagine une solution d'urgence et déclare qu'elle est fiancée à son assistant, Andrew, qu'elle exploite et maltraite depuis des années. Celui-ci accepte de participer à la supercherie, mais à ses conditions.

Le curieux couple se rend en Alaska pour l'anniversaire de la grand-mère d'Andrew. Magaret citadine jusqu'au bout des ongles et habituée à tout contrôler, se retrouve vite dans des situations qu'elle ne maîtrise plus.

Alors que les préparatifs du mariage avancent et qu'un officier de l'immigration les poursuit, Margaret et Andrew ont de plus en plus de mal et de moins en moins envie de respecter le plan prévu...

source : www.allociné.fr

129019_7_la_proposition

L'avis :

Je suis allée voir ce film pour Sandra Bullock, l'une des reines de la comédie romantique, j'aime beaucoup cette actrice surtout depuis Miss congeniality (et la fameuse réplique : Un monde en paix.). Le postulat de départ ne sort pas l'ordinaire : deux personnes qui se détestent vont progressivement se découvrir et tomber amoureux, c'est du déja-vu et on sait très bien comment le film va se terminer.

Malgré ce schéma prévisible, le film est plaisant et divertissant grâce à des seconds rôles plutôt déjantés comme la grand-mère, et surtout grâce à Ramone, à la fois vendeur, serveur, danser. C'est un personnage aux multiples talents. Celui-ci m'a fait pensé au personnage de Kirk dans Gilmore Girls. Le couple principal fonctionne très bien, j'ai adoré les voir se balancer des horreurs à l'écran. Sandra Bullock joue à la perfection la carriériste démoniaque qui cache en réalité son manque de confiance en elle et souffre de la solitude (so cliché !). Ryan Reynolds est un charmant souffre-douleur, il ne se fait pas écraser à l'écran par sa partenaire. Le personnage sort un des clichés du bellâtre beau, niais et surtout chiant souvent typique dans ce genre de comédie, Andrew a de la répartie, il profite de la situation pour la tournee à son avantage. Jusqu'à la première partie du film, les dialogues entre le faux couple sont souvent savoureux. La seconde partie est trop classique, entre la prise de conscience d'être amoureux, déclaration d'amour hyper cul-cul la praline, la course poursuite pour retrouver l'être aimé. Cependant c'est toujours plaisant à regarder.

the_proposal10

Le rythme du film est soutenu par des situations comiques plus ou moins réussites qui s'enchaînent rapidement. Dans mes préférées, la poursuite du chien, l'essayage de l'immonde robe de mariée. Malheureusement certaines situations m'ont semblé très lourdes comme l'arc de la confrontation "père -fils" (franchement dispensable ), ou  l'ancienne petite amie d'Andrew qui n'apporte rien dans l'histoire. La fin de l'histoire m'a paru maladroite et très expéditive (allez, on règle la fin en 5 min).

Pour conclure, La proposition est une sympathique comédie romantique qui doit beaucoup au charme de son couple vedette, et à des personnages secondaires pétillants. Ce film ne marquera pas l'histoire du cinéma mais il remplit amplement son but, qui est de nous faire passer un bon moment.

2009_the_proposal_0061

On y va :

- Pour son couple vedette qui s'en donne à coeur joie !

-  Le personnage de Ramone.

-Le dépaysement, grâce au décors de l'Alaska.

- les dialogues.

On reste chez soi :

- Si on est allergique aux comédies Romantiques ou à Sandra Bullock.

-Les gages pas toujours drôles et l'arc (bien trop vu) de la confrontation père-fils.

-La fin un peu bâclée.

- La moche affiche.

Posté par lostincocoland à 16:19 - Film US, UK and Co. - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 juin 2009

Being Human.

Being Human.

Saison 1 :  6 épisodes de 56 min + pilot 1.0

Diffusion sur BBC3 en janvier 2009.

being_human

40806808408068084080680840806808

Cast :

Russell Tovey dans le rôle de George.

Lenora Crichlow dans le rôle d'Annie.

Aidan Turner dans le rôle de  Michell.

Annabel Scholey dans le rôle de Lauren.

Gregg Chillin dans le rôle d'Owen.

L'histoire :

Le beau Mitchell est un homme de ménage dans un hôpital, où son timide ami geek George y est quant à lui brancardier. Tous deux aimeraient aller en ville et traîner avec d'autres personnes, mais un petit problème s'oppose à leurs désirs : Mitchell est un vampire, et George un loup-garou ! Les deux jeunes hommes se rapprochent de leurs rêves lorsqu'ils emménagent ensemble et passent leurs soirées devant la télévision, dans leur canapé, bière à la main, comme les autres hommes de leur âge. Malheureusement, ils n'avait pas compté sur la présence d'Annie, le fantôme de la locataire précédente ! Ce trio surnaturel a une chose en commun : un désir désespéré d'être humain.

Source allociné.

bh1

L'avis :

Encore une série anglaise qui m'a fortement surprise. L'histoire même de Being Human est improbable, une première version du pilot est diffusé au début de l'année 2008 sur la chaîne BBC 3. Cet épisode a rencontré son public qui pendant l'année qui a suivi la diffusion, une pétition est lancée par les fan sur le net pour réclamer une suite aux aventures de nos trois roomates. Les fans ont réussi a convaincre les dirigeants de la  BBC3,  de produire une serie d'épisode qui  va donc répondre aux questions posées dans le pilot. 

Le créateur de la série Toby Whithouse annonce qu'il y aura plusieurs changements dans la casting, le seul personnage du trio qui revient dans la série est  Russell Tovey alias allons- y allonzo (les fans de doctor who me comprendrons, ou pas ). Lenora Crichlow remplace son ancienne interprète Andrea Riseborough dans le rôle du fantôme Annie et Aidans Turner reprend le rôle interprétait par Guy Flanagan. Des seconds rôles sont également modifier, comme celui de Lauren et de Herrick. Le producteur explique ces changements pour donner une ambiance moins sombre et gothique à la série, cela concerne essentiellement le personnage de Michell. Pour ne pas être gênée par ces changements, ou pour ne pas faire de comparaison entre les différentes versions des personnages, j'ai décidé de commencé mon visionnage par le pilote 2.0. Puis, j'ai regardé par curiosité le premier pilot mais seulement à la fin du visionnage de la première saison. Je peux vous dire que les deux versions sont agréables et que le changement de casting est réussi.

beinghuman_ep3_1483

J'ai toujours adoré regarder les séries, livres films qui traitent des vampires, des loup-garou. En ce moment, j'ai de quoi assouvir mes envies télévisuelles vampiriques car je crois que le sujet est redevenu à la mode, on frise presque l'overdose : entre True Blood ( je regarde mais j'ai du mal à croché), le Bulldozer Twilight  ( Lu et Vu, mais c'est un peu niais pour moi.), sans compter mes visionnages d'Angel et de Buffy. Il y a vraiment du lard et du cochon entre des vampires sans canines pointus, le vampire amoureux de Sookie la serveuse, sans oublier le vampire qui se fait des mèches blondes (ah True blood) ! La série Being Human est ma petite chouchoute des nouveautés citées plus haut. Mais pourquoiiiiiii?

beinghuman_ep4_0032

Ce qui m'a plu, c'est les personnages. Ils me sont devenus attachants, et profondément touchants. George sort rapidement du lot sans écraser ces collègues, il apporte beaucoup d'humour, je retiens la scène de la première transformation ou il essaye de trouver un endroit isolé dans la forêt, et malheureusement, ce soir là, on a l'impression que les habitants de Bristol se sont donnés rendez-vous dans cette forêt. J'ai ri, à faire travailler mes ados, à voir ce pauvre George courir partout. Il a ce côté décalé que j'affectionne tant et puis l'acteur à une bouille particulière, mi enfant-mi adulte. En plus, ce pauvre Russel Tovey, se retrouve à chaque épisode nu, c'est devenu un rituel à force! Je ne vous parle même pas de son accent. L'arc d'Annie est bien menée surtout la seconde partie, j'avais peur qu'elle reste trop enfermé et puis elle découvre la vérité sur son meurtre et là je peux vous dire que ça deviens très intéressant. Elle va utiliser son statut de fantôme pour venger sa mort, j'adore les moments ou on l'a voit s'entraîner à hanter son meurtrier, on voit bien qu'être un esprit vengeur c'est pas naturel. Rien que l'idée est géniale, il fallait y penser. L'ambiance roomates est bien exploitée, il y a même un coté bon enfant dans cette collocation que j'apprécie beaucoup.

beinghuman_ep4_0179 

Le monde des vampires, ses codes, sa hiérarchie est celui qui est le plus exploité, rien de bien original, il y a la communauté qui se sert des humains pour se nourrir et  Michell qui refuse cette voie après avoir transformé sa petite amie Lauren dans un accès de liesse. Bien sur, cela n'est pas de tout repos surtout quand Lauren et l'un de ses anciens partenaires Herrick font tout pour le faire replonger. Michell est le personnage le plus complexe, on est toujours sur le corde raide, on sent qu'il veut s'en sortir, mais comme tout être humain, il lui arrive de rechuter. Certes, cela n'est pas nouveau mais ce n'est pas ennuyeux. Pour ne rien gâcher, l'interprète de Michell, Aidans Turner a un charme fou (regardez-le sourire !), il est très charismatique sans se forcer. Une anecdote qui m'a fait sourire, c'est que le lieu de regroupement des vampires se trouve dans une pompe funèbre. Ironie quand tu nous tiens. On s'aperçoit rapidement qu'il peut y avoir plusieurs degrés de lectures de cette série, un peu comme Buffy même si les séries non rien à voir.

beinghuman_ep3_1560

La majorité des seconds rôles sont bien choisi comme Herrick, pervers au possible ou Owen qui lui aussi en tient une sacrée couche dans la perversion, Gilbert (mon chouchou) un fantôme qui est resté bloqué dans les années 80 's ( au niveau vestimentaire, idéologique et musical), l'une des anciennes compagnes de Michell qui retrouve a l'hôpital, elle fait le constat amère du temps qui passe (elle a vieilli, lui pas ), la copine de George. Il y a juste le personnage de Lauren qui change d'avis  tout les épisodes, elle peut agacer mais j'aime la relation qu'elle entretient a Michell, c'est très malsain, elle le fait culpabiliser mais elle ne peut pas s'empêcher de venir le voir et sa conclusion est parfaite! Je regrette, cependant , que plusieurs et intéressants seconds rôles comme Gilbert sont trop rapidement expédier. C'est rare de découvrir des seconds rôles aussi riches et intéressants, cela m'aurait plu de les voir dans la suite des aventures.

beinghuman_ep3_1227

Ce qui change des séries traitant de ces sujets, c'est son ambiance naturelle, les effets spéciaux sont très peu utilisés. On les retrouve dans les longues transformations de George, je pense même qu'elles sont trop longues et c'est pas très agréable à regarder car notre pauvre George semble véritablement souffrir le martyr. Le résultat final est un peu raté, mais ce n'est pas très importante, vu que le série ne repose pas là dessus. Le fait que la série se déroule à Bristol renforce ce côté réaliste, de même que leur emploi. Nous sommes loin des lycéens torturés ( ok, la situation étudiante n'est pas réellement un emploi), des détectives privés. Le série décide de sortir des stéréotypes que l'on retrouve souvent des séries, films américains. C'est peut être un détail mais cela donne son originalité, et cela fait du bien de sortir des codes habituelles.

beinghuman_ep6_1426

Being Human possède une bande son génialissime, Shaz' a fait une excellente récapitulation dans son article. On retrouve Duffy, Johnny Cash, Bloc Party, The arctic Monkeys, The Eels, The Coral, Muse, Soft Cell etc ...

Je n'ai qu'une chose à dire pour finir : vivement la saison 2.

Posté par lostincocoland à 18:53 - à l'heure anglaise. - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 juin 2009

Boys Over Flowers .

Les agences de tourisme de Coréen du Sud vous présentent :

34o4wug

3755901837559018

Boys Over Flowers.

Kdrama en 25 épisodes.

Date de diffusion : janvier à avril 2009.

Cast :

Koo Hye Sun dans le rôle de Geum Jan Di. 

Lee Min Ho dans le rôle de Goo Joon Pyo

Kim Hyun Joong dans le rôle de Yoon Ji Hoo.

Kim Bum dans le rôle de So Yi Jung .

Kim Joon dans le rôle de Song Woo Bin.

Kim Hyun Joo dans le rôle de  Goo Joon Hee.

Lee Hye Young dans le rôle de Kang Hee Soo .

Kim So Eun dans le rôle de Chu Ga Eul.

kkot_340

L'histoire :

On la connait, c'est l'histoire d'une fille issue d'une famille pauvre qui va donner une bonne leçon au futur hérité de l'entreprise la plus puissance du pays. Après un début de relation houleuse, Joon Pyo tombe amoureux de Jan Di, mais cette dernière n'est pas insensible au charme d'un des meilleurs amis de Joon Pyo, le timidoromantico tout en blondeur : Ji hoo.

vlcsnap_47552

L'avis :

Je n'arrive pas à terminer ma critique, je l'ai laissée en suspens depuis une semaine, alors que je déteste laisser un article non terminé.. Pourtant d'habitude je trouve que c'est plus facile de critiquer négativement un drama mais là, je me suis tellement ennuyée vers la fin du drama que je n'aie plus eu envie de le chroniquer. Alors pourquoi j'ai tout regardé, tout d'abord c'était the drama de l'hiver, il y a eu un buzz énorme sur le net, et les premiers échos étaient plutôt bon. Et puis, je me suis laissée tenter. J'ai commencé assez tardivement puisque déjà presque la moitié du drama était disponible en français et franchement les teams de traduction étaient très rapide, ça montre bien le succès du drama. Donc tout ce bla-bla introductif pour dire que je reste très perplexe et dubitative face au succès de cette 3ème version de Bof.

vlcsnap_30456

Le drama se divise en 2 partie, un peu comme la version Japonais donc une saison représente une étape dans la vie de nos héros: tout d'abord la première partie nous fait découvrir les héros, le fameux F4, les familles de Jan Di , Joon Pyo. Tout cela dans le cadre du lycée privé et élitiste" ShinHwa". Cette première partie est plaisante à regarder, j'ai souvent eu un sourire aux lèvres devant les phrases de ce cher Joon Pyo, et puis la production met les moyens, on a droit a des maisons très luxueuse, un yacht  (la scène ou Joon Pyo appelle Jan Di sur sa pauvre barque, j'ai adoré!). Ça fait rêver, c'est souvent drôle et puis on se s'ennuie pas trop.

vlcsnap_22133

Mais arrive la seconde partie, avec le voyage à Macao est malheureusement, je n'ai plu retrouvé la fraicheur du début. Mon attention s'est envolée au fil des épisodes. J'ai réellement eu du mal, à la terminer, j'ai trouvé les épisodes très indigestes, à force je n'arrêter pas d'appuyer sur la touche avance rapide. Mais, j'ai tenu bon et je l'ai terminé car on se dis " j'ai déjà regardé 18 épisodes, allez courage" et jusqu'au bout, j'espérais retrouver l'ambiance du début mais ce ne fut pas la cas, malheureusement. Tout cela est très subjectif, j'ai lu des avis positifs sur le drama mais je n'ai vraiment plus accroché vers la deuxième moitié. Ce que je reproche au drama, c'est de s'être souvent reposer sur ses acquis et d'avoir rallonger jusqu'à l'indigestion certaines intrigues. On comprends vite que ce drama est devenu la Poule aux œufs d'or et qu'on essaye de la rallonger au possible. Ce processus n'est pas nouveaux (hein Prison Break) mais si les spectateurs est gagnant au niveau quantitative, ils en perd au niveau qualitative. Les épisodes à Macao auraient pu être regroupé en 1. Il y a aussi, les épisodes de remplissage comme celui de la compétition entre Joon Pyo et Ji Hoo : alors on les voit faire de l'équitation, de la course en voiture et de la natation, cette épisode m'a marqué car il est trop long et franchement je me suis ennuyée ferme et puis c'était comme même ridicule. J'en viens au problème suivant, à force de donner aux personnages  des arcs scénaristiques ennuyeux et ridicules, mon intérêt pour ces derniers s'essoufflent.  Mais bon le must du ridicule reste les scènes à Macao dans la gondole.

vlcsnap_27359

Il y a aussi l'intrigue du premier amour de Yi Jung, je préfère le voir jouer au saxon dans les boites de nuit pour défendre l'honneur de Ga Eul. En parlant de ces deux là, j'ai bien aimé leur histoire et leur évolution dans l'ensemble, mais c'est dommage d'avoir intégrer cette histoire du premier amour de Yi Jung et puis elle est tout mimi Ga Eul.

Autrement j'ai comme même aimé le personnage de la mère de Joon Pyo, machiavélique à souhait. L'actrice était parfaite. Au moins dès qu'elle apparait, j'étais certaine de ne pas m'ennuyer. La sœur a Joon Pyo est également bien transcrit dans cette version et puis son épilogue est géniale. La conclusion au sein de l'entreprise de la famille de Joon Pyo m'a paru logique et c'était une bonne fin.

vlcsnap_147448

Au niveau des acteurs; il y a mélange entre des inconnus (le F4, Jan Di ) et des acteurs très célèbres dont la magnifique Han Chae Young  ( j'ai beau être une fille, cette actrice est d'une classe folle) j'ai bien aimé son interprétation. J'avais vu le film Changing partners quelques jours avant et je ne vous dis pas le contraste entre le drama et le film.

J'ai eu énormément de mal avec Jan Di, elle est assez exaspérante au début et sa voix était trop criarde et puis une fois débarrassée de sa famille, son personnage est devenu  moins agaçant même si je n'est jamais était entièrement convaincue par le personnage. On voit bien que le comédienne essaye de faire de son mieux mais malheureusement à cause des dialogues maladroits et redondants, son rôle d'héroïne ne décolle jamais réellement. Cela laisse de la place  aux F4 et c'est l'acteur Lee Min Ho qui se taille la plus belle part du lion. La plus belle surprise reste le casting du F4 ainsi que le mère de Joon Pyo. Lee Min Ho incarne son rôle avec perfection, il a le physique de l'emploi : grand, une tignasse d'enfer. Son Joon Pyo a un ego surdimenstioné, très violent et un peu idiot sur les bords. Dès le début du drama, il arrive à s'imposer et il a aussi des dialogues assez drôle malheureusement son personnage devient trop caricatural vers le milieu. C'est ce que je reproche aux scénaristes, c'est d'avoir dénaturé et caricaturé leur personnage, c'est pour ça que j'ai eu du mal à m'attacher aux personnages. L'exemple le plus marquant pour moi, c'est l'évolution de Yi Jung, j'ai adoré son histoire avec Ga Eul, ils étaient très mignons, c'était même mon couple favori malheureusement il a fallu rajouter à cette histoire un ancien d'amour à Yi Jung qui n'arrêtera pas de se plaindre par la suite, Dommage ! Heureusement que la fin relève le niveau, elle est aussi assez satisfaisante. Et j'ai aimé quand Yi Jung adresse Ga Eul : maintenant parlons de nous ! Kim So Eun est très rafraichissante, elle est toute mimi et vers la fin quand elle prend de l'assurance, j'ai adoré !

vlcsnap_24559

Ji Hoo ou le personnage maudit, je l'ai plaint surtout vers la fin, j'ai toujours du mal à comprendre son attachement envers Jan Di . C'est la relation à sens unique dans toute sa splendeur, j'ai presque trouvé cette relation un brin cruelle. Que tire Ji Hoo de toute cette histoire ? Le pauvre. Par contre, au début, j'ai eu très peur avec son personnage, les scènes ou il jouait du violon dans la cours du lycée étaient mièvres voir ridicules. Mon personnage préféré est Yi Jung, et ce n'est pas une blague. Je trouve l'acteur très charismatique malgré ces dialogues plus que limités : du What Up man? Lets Go !Yi Jung est un peu la maitre Yoda de la bande, il aide tout le monde, danse devant almost paradise et puis je le trouve très cool. C'est peut être mon personnage préféré car justement il se fait rare et il n'a pas eu le temps de m'ennuyer .Je suis une mauvaise langue !

vlcsnap_17528

Au niveau des parents, j'ai déjà parlé de la mère et la sœur de Joon Pyo qui sont très bien. Elles apportent beaucoup aux différentes actions. Là ou ça coince, c'est au niveau de la famille de Jan di, on retrouve les mêmes acteurs  ( ça devient un peu gênant à la fin) et ils sont lourds et pas drôles. Là ou la version japonaise était délurée et attachante. La version Coréenne de la scène clé ou la mère de Jan Di jette du sel sur la tête de la mère du Joon Pyo n'a pas eu le même impact sur moi.

Je ne parlerais pas trop de la bande son, vu que j'en ai déjà parler avant. Elle est horrible ( Lucky in my live en tête) et, trop omniprésente. On a droit au même morceau plusieurs fois dans un même épisode, au cas ou on a eu le malheur d'oublier le morceau. On a aussi droit a des minis clips vidéos ou l'on voit les personnages se regarder dans les orbites avec toujours cette bande son. On voit le but commercial de la démarche, Bof est devenu plus qu'un drama, c'est devenu une vraie poule aux œufs d'or et cela se voit énormément dans le drama et franchement cela m'a agacé. Mais je dois l'avouer vers les derniers épisodes, la bande son est plus écoutable.

vlcsnap_46891

Bon, je crois avoir traité de tout les sujets qui m'ont interpellé. BOF est dans l'ensemble une déception. Le drama doit beaucoup a ses interprètes très frais, qui essayent de faire de leur mieux malheureusement les personnages sont souvent embarqués dans des intrigues redondantes,caricaturales. J'ai vraiment eu du mal a le finir, trouvant qu'il y avait une perte de la qualité ( des intrigues), les derniers épisodes étaient indigestes pour moi. La toute fin pourtant est pas mauvaise, le saut dans le temps était un bonne idée, mais je doute que la perruque de Jan Di le soit.

Alors on regarde le drama pour :

-Ses jeunes interprètes jeunes et motivés ! Et c'est le F4. Et la danse de Won Bin sur almooooooost Paradise. Les Cheveux de Joon Pyo.

- Le mère au regard machiavélique de Joon Pyo. L'actrice est formidable.

-Pas mal de Guests : Sympa !

-C'est un drama depaysant. Pas moins de trois voyages ! Les décors et les costumes en général.

-le début du drama qui est fun et drôle.

On zappe :

- La durée : 25 épisodes c'est long : les intrigues redondantes et caricaturales !

-La bande son : Luckyyyy in myyyyyyy live : Vive la touche Mute !

- La coupe Mireille Mathier de Jan Di.

-Nous faire croire que Jan Di est pauvre : euh, les scenaristes devraient s'inspirer de Zeni Geba !

-La deuxième partie du drama.

- Le peu de presence de Won Bin !

Posté par lostincocoland à 15:17 - Drama - Commentaires [6] - Permalien [#]

 

© Lost in my cocoland.canalblog.com | 2007-2009 | Tous droits réservés